lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’argent de la réforme fiscale sera consacré aux questions sociales en Colombie

Bogota, 21 décembre (Prensa Latina) Le président colombien Gustavo Petro a précisé mercredi que l’argent de la réforme fiscale serait utilisé pour la réforme agraire, la faim zéro, l’enseignement supérieur gratuit et le bien-être des mères chefs de famille et des jeunes.

Le chef de l’État a déclaré via son compte Twitter que tout l’argent issu de la réforme et des investissements sociaux serait affecté à ces priorités et que pas un seul peso ne sera dépensé pour des avions de combat.

Ces déclarations interviennent après que Petro ait annoncé samedi dernier que le pays fera un effort budgétaire et « disposera d’une force de supériorité aérienne qui remplacera nos vieux avions Kfir », ce qui a suscité des avis mitigés.

Lors de la cérémonie de promotion au grade de général de 43 officiers de haut rang des forces militaires et de police, il a indiqué qu' »il s’agit d’un investissement qui vaut sans aucun doute des milliards, si on le mesure en pesos colombiens, c’est un investissement stratégique si on le mesure en termes d’objectifs constitutionnels ».

Il a souligné ce jour-là que cet investissement « n’affectera pas les finances publiques dans le présent dans les moments les plus difficiles ».

Le 13, Petro a adopté la loi sur la réforme fiscale pour l’égalité et la justice sociale dans le but de régler la dette historique de l’État envers les plus vulnérables.

La loi ira de pair avec la responsabilité fiscale pour collecter des ressources qui seront affectées, pour l’essentiel, aux dépenses sociales.

L’administration de Petro donnera la priorité à la lutte contre la faim et la pauvreté, à l’éducation, à la santé, à la protection de l’environnement, à la transition énergétique, au développement productif et à l’économie populaire, ainsi qu’à la durabilité des finances publiques.

Il a assuré qu’avec la réforme fiscale, le rééquilibrage du Fonds de compensation des carburants et le changement du profil de la dette (du court terme au long terme), le gouvernement aura une plus grande capacité à payer ses engagements.

La réforme, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2023, aura pour principales sources de revenus l’impôt sur le revenu pour ceux qui reçoivent plus.

jcc/mgt/otf

 
EN CONTINU
notes connexes