jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Russie va interdire les livraisons de pétrole brut à ceux qui plafonnent les prix

Moscou, 27 décembre (Prensa Latina) Le président Vladimir Poutine a signé aujourd’hui un décret prévoyant des contre-mesures à l’imposition par l’Occident d’un plafonnement des prix du pétrole russe, interdisant les livraisons à ceux qui adoptent de telles sanctions.

Selon le décret du chef de l’État, le pétrole brut ne sera pas expédié aux personnes morales et physiques étrangères, à condition que les contrats relatifs à ces fournitures prévoient directement ou indirectement l’utilisation d’un mécanisme de plafonnement des prix.

Le document entrera en vigueur le 1er février 2023 et sera valable jusqu’au 1er juillet 2023.

Entre-temps, l’interdiction de fournir des produits pétroliers nationaux s’appliquera « à partir de la date qui sera déterminée par Moscou, mais pas avant la date d’entrée en vigueur du décret ».

En même temps, Poutine se réserve le droit, dans un paragraphe distinct, de prendre des décisions spéciales sur la fourniture de pétrole et de produits pétroliers, dont la mise en œuvre est interdite par la disposition.

Le ministère de l’énergie sera chargé de contrôler régulièrement la mise en œuvre du décret présidentiel. 

L’entité a également reçu le droit, en accord avec le ministère des finances, de donner des explications officielles sur la mise en œuvre de ce décret. 

Le groupe de travail interministériel sur les questions liées au secteur des carburants et de l’énergie est chargé de suivre sa mise en œuvre.

Un embargo sur les livraisons de pétrole russe par voie maritime à l’Union européenne (UE) est entré en vigueur le 5 décembre. 

Les pays de l’UE ont également accepté un prix maximum réglementé de 60 dollars par baril pour le pétrole russe livré par voie maritime. 

Les pays du Groupe des Sept (G7) et l’Australie ont annoncé une décision similaire. 

De même, les pays occidentaux ont interdit à leurs entreprises de fournir des services de transport, de financement et d’assurance aux pétroliers transportant du pétrole russe à un prix plus élevé que celui convenu.

jcc/mgtgfa

 
EN CONTINU
notes connexes