vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Haïti célèbre la saison Makaya en hommage à ses origines

Port-au-Prince, 29 décembre (Prensa Latina) Haïti célèbre jeudi et jusqu’au 6 janvier la saison du Makaya, une fête de purification de la religion vaudou pour accueillir la nouvelle année, qui vient de la région du Bénin en Afrique. 

Makaya, dans la langue kikongo de la civilisation africaine bantoue, signifie feuilles. Pendant la saison, les maisons et les lieux sacrés sont nettoyés avec ces feuilles, tandis que les familles haïtiennes, notamment celles d’origine paysanne, prennent un bain pour expier les esprits négatifs et attirer les énergies positives.

Le premier dimanche de janvier ou le 6 janvier de chaque année, une grande fête est organisée pour clôturer la période.

La fête se déroule dans le Lakou Badjo, qui désigne un espace commun à plusieurs maisons voisines où résident les membres d’une même famille regroupés autour de la résidence du patriarche.

Ils célèbrent la fin de la saison par des danses, des offrandes, des prières, des rites d’initiation, des incantations et des bains de feuilles purificateurs.

Les prêtres vaudous profitent également de la saison pour bénir symboliquement les feuilles afin qu’elles soient utilisées pour traiter les maladies, éloigner les mauvais esprits et purger les matériaux et les espaces sacrés.

En outre, en Haïti, Makaya est également connu pour être un esclave du Congo qui a été recruté par Mackandal pour organiser la résistance dans le sud du pays pendant la colonisation française. 

Mackandal, un Marron qui a mené plusieurs rébellions dans le nord-ouest d’Haïti, lui a transmis toute sa connaissance des plantes et des feuilles, utilisées dans la lutte contre les maladies, mais aussi pour combattre les colonisateurs.

jcc/mem/ane

 
EN CONTINU
notes connexes