jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les Lions de l’Atlas ne rugiront pas en Algérie

Par Yadira Cruz Valera 

Alger, 14 janvier (Prensa Latina) Après plusieurs jours d’attente, le Maroc a perdu la bataille contre l’Algérie qui a réduit au silence le rugissement des Lions de l’Atlas après avoir refusé de répondre à leurs exigences pour participer au Championnat d’Afrique des Nations. 

Les divergences politiques entre les deux pays nord-africains se sont imposées au sein de l’arène sportive et ont conduit à des tensions paroxystes après que les autorités algériennes ont refusé à la Fédération royale marocaine du football (FRMF) la demande de son président Faouzi Lekjaa d’autoriser un vol direct entre Rabat et Constantine, exploité en outre par la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc.

En décembre dernier, le dirigeant a annoncé que la participation de l’équipe nationale marocaine à l’événement sportif régional serait conditionnée par ces exigences, qui ont été transmises à la Confédération africaine de football (CAF).

Lekjaa a alors fait valoir que la sélection s’était qualifiée pour le tournoi et a insisté sur le fait que l’Algérie, en tant que pays hôte, devait garantir toutes les facilités aux nations participantes.

Alger et Rabat ont rompu leurs relations diplomatiques en 2021, puis la première de ces capitales a fermé son espace aérien aux avions marocains après plusieurs mois de crise suite à l’intervention militaire de l’armée marocaine au poste frontière de Guerguerat, entre le Sahara occidental et la Mauritanie, où elle a attaqué un groupe d’activistes sahraouis.

Ces pays voisins sont en proie à des années de tension en raison du contentieux du Sahara occidental et de l’occupation de ce territoire par Rabat.

DES HÉROS DU QATAR AUX EXCLUS DE L’ALGÉRIE

Les Lions de l’Atlas, dont le rugissement retentit dans le monde entier à la suite de leur performance mémorable lors de la Coupe du Monde de 2022 au Qatar, resteront sans défendre leur titre sur leur propre continent.

L’équipe marocaine a remporté le titre continental en 2018 après avoir battu le Nigeria 4-0. Mais pendant la pandémie, l’événement, auquel seuls les joueurs évoluant dans les ligues de leur pays d’origine peuvent participer, a été suspendu jusqu’en 2021, où il a eu lieu au Cameroun, où le Maroc a battu le Mali en finale sur un score de 2-0.

L’Algérie estime que ses voisins ont boycotté ce championnat qui a débuté la veille et se déroulera jusqu’au 24 janvier prochain et ont critiqué le fait de conditionner leur participation.

Les autorités sportives du pays hôte ont indiqué que le cahier des charges du Championnat n’impose pas la délivrance d’autorisations pour des vols directs. 

Les médias locaux ont rappelé que le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abdel Razzaq Sabbak, a clairement indiqué que cela ne serait pas possible, car les questions de souveraineté sont au-dessus de toute considération.

Lekjaa, pour sa part, a fait valoir que la CAF avait répondu par l’affirmative à la demande du 22 décembre dernier, mais que 24 heures avant le début du tournoi, il a appris que ses demandes avaient été rejetées. 

Le fait est que les Lions, qui se sont peut-être sentis indispensables après avoir porté les couleurs du continent lors du Mondial au Qatar, et ont tenté de faire pression sur leur voisin, viennent de subir une double défaite, sportive et politique. 

peo/nmr/ycv

EN CONTINU
notes connexes