jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Rwanda accuse le Congo démocratique d’engager des mercenaires

Kigali, 19 janvier (Prensa Latina) Le Rwanda a accusé aujourd’hui les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) d’engager des mercenaires étrangers pour assurer la stabilité dans l’est de ce pays voisin, plongé dans un conflit armé sanglant. 

Il a également dénoncé le fait que l’armée de la RDC combat le Mouvement insurgé du 23 mars (M-23) dans l’est du pays aux côtés de groupes armés illégaux, y compris la milice rebelle des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda.

Ces actes de la RDC « constituent une violation manifeste du dénommé Processus de Nairobi, au Kenya, dont l’objectif est le désarmement et la démobilisation des groupes armés, qui sont une menace pour la sécurité du Rwanda », a déclaré un communiqué officiel.

Les déclarations de l’exécutif rwandais ont lieu deux jours après que, dans le cadre du Forum économique mondial qui se tient à Davos, en Suisse, le président du Congo démocratique, Félix Tshisekedi, ait déclaré que Kigali bloquait le développement de la région africaine.

Le Gouvernement congolais a accusé à plusieurs reprises la partie rwandaise de soutenir le M23, groupe armé composé d’éléments de l’ethnie tutsie.

En raison du conflit interne dans l’est du Congo démocratique, des centaines de morts, de blessés et de millions de personnes déplacées ont récemment été signalées dans plusieurs villes, dont Goma, capitale de la province du Nord-Kivu.

peo/mgt/obf

EN CONTINU
notes connexes