jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba mise sur la formulation d’un vaccin contre le papillome humain

La Havane, 20 janvier (Prensa Latina) Cuba espère disposer cette année d’une formulation de vaccin contre le virus du papillome humain afin de l’évaluer sur des modèles animaux et de passer ensuite à des études cliniques chez l’homme, a annoncé Biocubafarma sur son compte Twitter officiel.

Le président du groupe d’affaires des industries biotechnologiques et pharmaceutiques de Cuba (Biocubafarma), Eduardo Martinez, et d’autres cadres ont vérifié l’avancement du développement d’un immunogène contre ce virus qui provoque le cancer du col de l’utérus.

Actuellement, plusieurs centres appartenant à ce conglomérat d’institutions scientifiques et de recherche travaillent en priorité sur trois nouveaux vaccins humains : le vaccin anti-pneumocoque contre la pneumonie, le vaccin contre la dengue, considéré comme très complexe, et le troisième pour combattre le virus du papillome humain.

Biocubafarma a précisé que l’injectable contre le pneumocoque avait été développé par le Institut Finlay de vaccins, le vaccin contre la dengue est un projet du Centre d’ingénierie génétique et de biotechnologie en collaboration avec l’Institut de médecine tropicale Pedro Kourí (IPK) et l’immunogène contre le papillome humain est développé par le Centre national de recherche scientifique et le Centre national des biopréparations.

Ce dernier germe est à l’origine de l’infection sexuellement transmissible la plus courante et de nombreuses personnes infectées ne développent pas de symptômes, bien qu’elles puissent infecter d’autres personnes par contact sexuel. Les symptômes comprennent des verrues sur les organes génitaux ou la peau environnante.

On estime que 11 % des femmes et 21 % des hommes dans le monde sont infectés par cet agent pathogène.

jcc/livp/lam/crc

EN CONTINU
notes connexes