mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Bolivie et l’Uruguay collaborent sur les techniques de santé nucléaire

La Paz, 17 février (Prensa Latina) L’Agence bolivienne de l’énergie nucléaire (ABEN) et le Centre uruguayen d’imagerie moléculaire (Cudim) ont signé aujourd’hui à Montevideo un accord-cadre international interinstitutionnel de coopération dans des programmes et des projets de sciences et de technologies médicales.

Hortensia Jiménez, directrice de l’ABEN, et le directeur général du Cudim, Pablo Duarte, ont signé le document, selon un rapport de Radio Illimani.

Les deux institutions ont exprimé leur volonté de collaborer à l’identification de nouveaux produits et services qui peuvent être synthétisés en Bolivie et appliqués en Uruguay et vice-versa.

De son côté, le Dr Eduardo Savio, responsable de la radiopharmacie à la Cudim, a souligné la pertinence de cet accord pour un bénéfice mutuel.

La Bolivie progresse dans le développement d’un programme d’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire, qui comprend un réseau de centres de médecine nucléaire et de radiothérapie, ayant un grand impact dans la lutte contre le cancer, avec des équipements de pointe et des professionnels hautement spécialisés.

Selon des sources de l’ABEN, le pays des hauts plateaux s’aventurera bientôt dans la génération de nouvelles connaissances dans ce domaine au Centre de recherche et de développement en technologie nucléaire (Cidtn).

Le Cudim, quant à lui, est le seul établissement de médecine nucléaire en Uruguay actuellement autorisé à réaliser des diagnostics par tomographie par émission de positrons (PET-CT).

Il dispose à cet effet des équipements, des infrastructures et des ressources humaines professionnelles et techniques nécessaires.

Cette technologie fournit des images qui combinent des informations anatomiques et métaboliques pour un diagnostic précis des maladies oncologiques, neurologiques et cardiovasculaires.

Ces atouts font de Cudim un centre de médecine nucléaire de référence pour l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), l’instance dirigeante des Nations unies dans ce domaine.

jcc/mem/jpm

EN CONTINU
notes connexes