dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La portée de la crise politique sur l’économie équatorienne

Quito, 17 février (Prensa Latina) La crise politique que traverse aujourd’hui l’Équateur a un impact sur l’économie, en particulier sur les investissements étrangers, en raison de l’augmentation de ce que l’on appelle le « risque pays ».

Cet indicateur a clôturé à 1 507 points cette semaine et place cette nation andine à la troisième place en Amérique latine avec la valeur la plus élevée.

Selon des experts cités par la presse locale, avec ce chiffre, les investisseurs perçoivent un plus grand risque à placer leurs capitaux dans des entreprises équatoriennes.

L’incertitude s’est accentuée après la défaite du gouvernement lors du référendum et les accusations de corruption présumée dans les entreprises publiques et de liens entre l’exécutif et le trafic de drogue, plus précisément avec la mafia albanaise. Dans ce scénario instable, le prix des obligations souveraines de l’Équateur a chuté de 10 points, reflétant clairement les préoccupations concernant la gouvernance sous l’administration du président Guillermo Lasso, selon le portail Primicias.

Le gouvernement accuse l’Assemblée nationale (parlement) d’être à l’origine de cette incertitude en raison des débats sur un éventuel procès en destitution contre le président, tandis que les secteurs progressistes reprochent à l’exécutif de promouvoir une stratégie de négligence sociale qui entraîne des problèmes d’insécurité, de chômage, entre autres.

Les citoyens ont puni Lasso et la droite en votant non aux huit questions du référendum constitutionnel et en élisant des autorités régionales majoritairement progressistes.

La crise politique résultant du processus électoral a été aggravée par des allégations de corruption et de liens entre le gouvernement et le crime organisé, selon un rapport de police archivé publié cette semaine par le média en ligne La Posta.

jcc/ssa/jcm/avr

EN CONTINU
notes connexes