mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Lula appelle à une action conjointe pour faire face aux désastres au Brésil

Brasilia, 20 février (Prensa Latina) Le président brésilien Luiz Inácio Lula da Silva a appelé aujourd’hui à une action conjointe entre le gouvernement fédéral, les États et les municipalités pour faire face aux désastres causés par les pluies sur la côte nord de Sao Paulo.

Après avoir survolé les zones touchées par la tempête du week-end, Lula a évoqué la construction de maisons, sur des terrains sûrs, pour les familles qui ont été endommagées par les trombes d’eau dans la région.

« Vous (le maire de la ville de Sao Sebastiao, Felipe Augusto), vous devez juste trouver un terrain plus sûr pour que nous puissions (le dire) aux gens : Vous allez récupérer votre nid pour prendre soin de votre famille », a déclaré le fondateur du Parti des travailleurs.

Il a demandé des prières pour les victimes, 36 morts et 40 disparus à ce jour, et pour que les pluies diluviennes se calment dans la région.

« Je crois qu’une bonne prière avec beaucoup de foi aide toujours les gens à conquérir ce qu’ils veulent », a-t-il déclaré.

Il a également souligné le travail conjoint des gouvernements fédéral, étatique et local.

« Je voulais vous montrer une scène que vous n’avez pas vue au Brésil : un gouverneur, un président et un maire, assis à la table, travaillant sur une question commune qui nous concerne tous », a-t-il fait remarquer.

Quelque 500 personnes, dont des policiers, des pompiers et des membres des forces armées, participent lundi aux opérations de sauvetage et d’identification des victimes.

Sao Sebastiao est la localité la plus touchée et celle où 35 des 36 vies perdues ont été signalées. L’autre était située à Ubatuba.

À bord d’un hélicoptère de l’armée, M. Lula a effectué la tournée en compagnie des ministres Márcio França, Port et Aéroports ; Alexandre Padilha, Relations institutionnelles ; Simone Tebet, Planification et Budgets ; Paulo Pimenta, Secrétaire de la Communication (Secom) ; Waldez Góes, Intégration et Développement régional et Renan Filho, Transports.

Il a ensuite rencontré à Sao Sebastiao le gouverneur de Sao Paulo, Tarcísio de Freitas, et le maire Augusto.

Les tempêtes ont provoqué des inondations, des glissements de terrain et coupé des tronçons des autoroutes Rio-Santos, Mogi-Bertyoga et Tamoios.

Selon la défense civile, le volume des précipitations des dernières 24 heures a dépassé ce qui était prévu pour tout le mois de février dans trois des quatre villes de la côte nord (Sao Sebastiao, Ilhabela, Caraguatatuba et Ubatuba), une région durement touchée par les précipitations.

Le gouvernement de São Paulo a confirmé que plus de 550 personnes ont dû quitter leur domicile sur la côte en raison des intempéries. Selon les registres officiels, 228 personnes ont été laissées sans abri et 338 sans domicile fixe.

En raison de la situation infernale, le gouverneur De Freitas a décrété l’état de calamité à Ubatuba, Sao Sebastiao, Ilhabela, Caraguatatuba (tous sur la côte nord), ainsi qu’à Bertyoga.

jcc/rgh/ocs

EN CONTINU
notes connexes