jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La presse turque souligne le travail de la brigade médicale cubaine après les tremblements de terre

Ankara, 25 février (Prensa Latina) La presse turque a souligné aujourd’hui le travail accompli par la brigade médicale cubaine Henry Reeve, déployée dans la province de Kahramanmaras, épicentre de deux récents tremblements de terre ayant fait plus de 44 200 morts. 

« Être à des milliers de kilomètres de l’épicentre des séismes n’a pas été un obstacle pour fournir un service médical volontaire aux victimes de la catastrophe naturelle », a déclaré l’agence Anadolu.

L’équipe de 32 travailleurs cubains du secteur de la santé travaille depuis son arrivée, le 12 février dernier, six jours après les séismes dévastateurs qui a frappé le sud de la Türkiye, dans la province de Kahramanmaras, a souligné le média.

Selon l’agence de presse, le docteur Juan Carlos Dupuy Nuñez, à la tête de la brigade, a déclaré que ce groupe comptait 28 médecins et infirmières de différentes spécialités travaillant dans trois localités de la province.

Nous avons commencé à soigner des patients dans notre unité de soins intensifs le premier jour de notre arrivée. Toutes ces personnes ont été victimes des tremblements de terre, directement ou indirectement, a-t-il expliqué.

L’équipe a soigné des personnes souffrant de complications orthopédiques et des enfants avec des problèmes respiratoires, a précisé Nuñez à Anadolu.

Nous avons soigné des personnes de plus de 100 ans, atteintes de diabète, dont l’état de santé s’est détérioré après les mouvements telluriques. Nous avons réussi à les stabiliser, a-t-il ajouté.

Les orthopédistes cubains et turcs ont opéré et soigné ensemble les patients, a-t-il affirmé.

L’équipe médicale cubaine a déjà soigné plus de deux mille cinq cents personnes, a souligné Anadolu.

Le médecin en soin intensif Jorge Rodriguez Salas a pour sa part affirmé qu’il n’y avait pas de nationalité dans le traitement des patients.

peo/rgh/to

 
EN CONTINU
notes connexes