dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Nouvel accident d’un autobus transportant des migrants au Panama

Panama City, 25 février (Prensa Latina) À seulement 10 jours de l’accident d’un bus transportant des migrants en situation irrégulière au Panama, un nouvel autobus transportant 57 migrants a pris feu aujourd’hui dans la province occidentale de Veraguas. 

Panama City, 25 février (Prensa Latina) À seulement 10 jours de l’accident d’un bus transportant des migrants en situation irrégulière au Panama, un nouvel autobus transportant 57 migrants a pris feu aujourd’hui dans la province occidentale de Veraguas. 

Selon le rapport du Service national des migrations (SNM) sur l’incident survenu sur la route panaméricaine, à proximité de la localité de Limón Seco, Los Ruices, il n’y a eu ni blessés ni morts.

L’accident s’est produit alors que le bus se rendait à la station d’accueil temporaire de Los Planes, à Gualaca, dans la province de Chiriquí, à la frontière avec le Costa Rica.

« Nous avons pris en charge l’urgence d’un bus en feu. Aucun blessé n’est signalé et les causes font l’objet d’une enquête », a déclaré le Service des pompiers du Panama sur son compte Twitter.

Tous les passagers sont en sécurité, grâce à une évacuation rapide et au respect des protocoles établis pour ces situations, a affirmé pour sa part le SNM.

L’entité a assuré qu’elle assurait la coordination nécessaire pour que tous les passagers voyageant dans ce bus et dont la destination finale est les États-Unis soient transférés au centre d’hebergement de Gualaca.

Le 15 février dernier, un autre bus, sur la même route Darién-Chiriquí, s’est renversé au abords du centre de Gualaca, faisant au moins 41 morts et plus de 20 blessés. 

Les autorités panaméennes ont mis en garde contre l’augmentation de la migration irrégulière et les statistiques officielles indiquent qu’environ 248 mille 284 migrants ont traversé la jungle du Darién en 2022, mais qu’ils sont déjà au moins 37 mille à avoir emprunté cet itinéraire dangereux depuis le début de l’année.

peo/jcm/ga

EN CONTINU
notes connexes