mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Mouvement des non-alignés tient un sommet en Azerbaïdjan

Bakou, 1er mars (Prensa Latina) L’Azerbaïdjan, à la tête du Mouvement des non-alignés (MNA), accueillera jeudi une réunion au sommet du Groupe composé de 120 États de tous les continents.

Cette réunion sera l’une des dernières à être dirigée par ce pays d’Eurasie, élu à ce rôle lors de la 18e réunion présidentielle de l’organisation qui s’est tenue ici en octobre 2019, un mandat de trois ans qui a été prolongé d’une année supplémentaire (jusqu’en 2023) en raison de la portée mondiale du coronavirus.

C’est précisément cette crise sanitaire mondiale qui a occupé la majeure partie de l’activité de l’Azerbaïdjan moyennant la convocation et la tenue de plusieurs réunions à divers niveaux et lieux, le plus souvent virtuellement.

Le premier pas franchi à cet égard a été une réunion au plus haut niveau qui s’est tenue le 4 mai 2020, immédiatement après la déclaration de la pandémie par l’Organisation mondiale de la santé.

À cette occasion, les participants ont adopté une déclaration intitulée Unis contre la pandémie de Covid-19 qui exprimait la détermination des non-alignés à contribuer efficacement aux efforts internationaux pour faire face aux effets sans précédent de la pandémie.

Le texte appelle à « une réponse globale basée sur l’unité, la solidarité et une coopération multilatérale renouvelée ».

On mettait également en garde contre le fait que la portée de la crise annulera les progrès réalisés jusqu’à présent en vue d’atteindre les objectifs de développement durable convenus par les Nations unies d’ici à 2030.

Il a souligné que la préservation et le renforcement des valeurs du multilatéralisme et de la coopération internationale étaient fondamentaux au vu de la paix, la sécurité, le développement et les droits de l’homme.

Dans le même contexte, le sommet a condamné les mesures coercitives unilatérales contre les États non alignés et a exhorté la communauté internationale à prendre des mesures urgentes et efficaces pour les éliminer, car étant  « incompatibles avec le droit international et la Charte des Nations unies ».

Quelques semaines après ce premier forum de haut niveau, les ministres de la santé du groupement ont abordé virtuellement des mesures urgentes à prendre contre la pandémie et sont revenus sur la question un an plus tard.

Toutefois, les actions de l’Azerbaïdjan au sein du NAM ne s’est pas limitée à la question de la Covid-19. Celui-ci a dirigé par ailleurs un certain nombre de forums ministériels sur les affaires étrangères, le travail, le parlement et d’autres sujets, dont certains au siège des Nations unies à New York et à Genève.

jcc/oda/vc

EN CONTINU
notes connexes