mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les ministres des Affaires étrangères du G20 ne parviennent pas non plus à fournir un communiqué conjoint en Inde

New Delhi, 2 mars (Prensa Latina) La réunion des ministres des Affaires étrangères du G20 n’a pas abouti aujourd’hui à un communiqué commun en raison des divergences de vues sur le conflit en Ukraine, et ce malgré les efforts persistants du pays hôte, l’Inde. 

La réunion, tenue à New Delhi sous la présidence de ce pays, n’a adopté qu’un résumé du président et un document final.

Le chef de la diplomatie indienne, Subrahmanyam Jaishankar, a déclaré lors d’une conférence de presse qu’il y avait des «opinions polarisées» sur le conflit ukrainien.

Plusieurs diplomates ont affirmé qu’il existait de profondes divisions entre l’Occident, dirigé par les États-Unis, et la Russie et la Chine au sujet de la guerre entre Moscou et Kiev. 

Le ministre des Affaires étrangères indien a déclaré que le Document final et le Résumé du Président reflétaient la détermination du G20 à faire face aux défis mondiaux urgents.

Jaishankar a également souligné que la réunion des responsables des ministres des Affaires étrangères du G20 a condamné sans équivoque le terrorisme.

Les ministres ont appelé à une forte coopération internationale en matière de changement climatique, de lutte contre le terrorisme et de contrôle des stupéfiants.

Les participants ont débattu des défis mondiaux actuels tels que le changement climatique, l’insécurité alimentaire et énergétique et les ruptures de la chaîne d’approvisionnement mondiale. 

Selon le résumé du Président et le document final de la réunion, la réunion a porté sur des questions telles que le renforcement du multilatéralisme, une action ambitieuse en matière de climat et d’environnement, l’approfondissement de la coopération en matière de développement durable, de lutte contre le terrorisme et de réduction des risques de catastrophe. 

Le document a indiqué que la guerre en Ukraine a eu un impact négatif sur l’économie mondiale.

Il a également affirmé qu’il était essentiel de défendre le droit international et le système multilatéral qui préserve la paix et la stabilité.

Dans le même temps, il a souligné que la menace de l’emploi d’armes nucléaires était inacceptable et que le règlement pacifique des conflits était vital.

Il a également souligné qu’un multilatéralisme plus inclusif et revigoré et une réforme visant à mettre en œuvre le programme de développement 2030 sont essentiels.

Les ministres des Affaires étrangères du G20 ont réaffirmé leur ferme volonté de lutter contre le changement climatique en renforçant la mise en œuvre pleine et effective de l’Accord de Paris.

peo/rgh/abm

EN CONTINU
notes connexes