samedi 25 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Liban exige le retrait d’Israël des territoires occupés

Beyrouth, 8 juin (Prensa Latina) Le Liban a exigé aujourd’hui le retrait d’Israël des territoires occupés lors de la réunion tripartite au siège de la Force intérimaire des Nations Unies (Finul) à Ras al-Naqoura.

En présence du chef de mission du commandement international, Aroldo Lazaro, et des Forces de défense israéliennes, la délégation libanaise a revendiqué les terres des fermes de Chebaa, des collines de Kfar Shuba et des environs de la ville de Mari, qui comprend une partie de l’expansion urbaine de la ville de Ghajar, ainsi que 13 régions de la Ligne bleue.
Au cours de la rencontre, le Liban a tenu Tel-Aviv responsable des violations constantes de sa souveraineté sur terre, mer et air et a exhorté les Nations Unies à exercer la plus grande pression possible pour y mettre un terme.
Il a également demandé le démantèlement de la clôture que l’armée sioniste a installée sur la colline de Ras al-Naqoura et du mur construit à l’entrée nord du tunnel ferroviaire dans la même zone entre le Liban et la Palestine occupée.
La représentation libanaise a réaffirmé son attachement aux résolutions de l’ONU, en particulier la résolution 1701 et ses dispositions, afin de garantir la paix et la sécurité de la nation.
Depuis la fin de la guerre de 2006 au Sud-Liban, il y a eu 161 réunions tripartites organisées régulièrement sous l’égide de la Finul en tant que moyen essentiel de gestion des conflits et de renforcement de la confiance.
Grâce à ses mécanismes de liaison et de coordination, la Force intérimaire des Nations Unies est la seule instance par laquelle les armées libanaise et israélienne se réunissent officiellement.
peo/lam/Yma

EN CONTINU
notes connexes