mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

António Guterres salue l’accord entre le gouvernement colombien et l’ELN

Nations Unies, 9 juin (Prensa Latina) Le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a félicité aujourd’hui le gouvernement de Colombie et l’Armée de libération nationale (ELN) pour les accords annoncés à Cuba sur un cessez-le-feu bilatéral de six mois.

Il s’est également félicité de la mise en place d’un mécanisme visant à définir la participation de la société du pays sud-américain au processus de paix, comme l’a indiqué son porte-parole Stéphane Dujarric dans un communiqué.
Ce sont des pas importants qui donnent de l’espoir au peuple, en particulier aux communautés les plus touchées par le conflit, a-t-il déclaré.
Il a ajouté que la participation du président colombien, Gustavo Petro, et du Premier commandant de l’ELN, Antonio Garcia, à la cérémonie de signature à La Havane, confirmait la volonté politique des parties.
Le secrétaire général, ajoute le communiqué, espère que tous travailleront ensemble et de bonne foi, avec la détermination de respecter les obligations convenues dans le cadre du cessez-le-feu, et se félicite de l’intention des parties concernées d’en élargir la portée à l’avenir.
Il a également pris note de la demande du Gouvernement colombien tendant à ce que la Mission de vérification surveille le cessez-le-feu et a réaffirmé sa volonté de continuer à accompagner le processus de dialogue par l’intermédiaire de son représentant spécial.
Le secrétaire général renouvelle ses remerciements au Gouvernement et au peuple cubains pour avoir accueilli cette dernière série de négociations, reflet sans équivoque de leur attachement à la paix en Colombie, a assuré le communiqué diffusé.
Dans le cadre du troisième cycle des Dialogues de paix, les négociateurs du Gouvernement colombien et de l’ELN ont signé les Accords de La Havane, qui prévoient la participation de la société au processus et un cessez-le-feu bilatéral temporaire.
Un autre point prévoit la mise en place du quatrième cycle de la Table de dialogues entre les parties, qui se réunira au Venezuela du 14 au 23 août et au cours duquel sera dressé un bilan des conventions adoptées.
Il est désormais prévu un calendrier qui permettra l’insertion de l’ensemble de la société colombienne dans la construction de la paix, à travers la convocation et l’installation le 25 juillet 2023 d’un comité national de participation.
Les Accords prévoient l’activation d’un canal de communication entre les parties, la rédaction de protocoles en suspens, le lancement d’activités de pédagogie et la mise en place de mécanismes d’observation et de vérification du cessez-le-feu national et temporaire convenu entre le Gouvernement colombien et l’ELN.
peo/lam/Ifs

EN CONTINU
notes connexes