mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Différends entre Washington et Pristina

Belgrade, 9 juin (Prensa Latina) Washington rencontre actuellement des problèmes dans ses contacts avec les autorités autoproclamées de Pristina en raison de de la position du Premier ministre kosovar Albin Kurti, a souligné aujourd’hui l’ambassadeur des États-Unie en Serbie Christopher Hill.

Je pense que nous avons un problème avec monsieur Kurti, parce qu’il ne veut pas accepter les propositions de désescalade dans la région, et je ne me souviens pas avoir vu des désaccords aussi profonds dans les relations entre Pristina et Washington, a déclaré Hill, cité par la télévision de cette capitale.
Le sous-secrétaire d’État nord-américain aux Affaires européennes et Eurasiennes, Gabriel Escobar, et le représentant spécial de l’Union européenne pour les Balkans occidentaux, Miroslav Lajcak, ont rencontré Kurti mardi dernier.
Selon les médias locaux, Pristina a été invitée lors de la réunion à organiser des élections anticipées dans les municipalités du nord du Kosovo avec la participation des Serbes du Kosovo.
En suivant, le président de la république du Kosovo autoproclamée, Vyosa Osmani, a pourtant confirmé la possibilité d’un nouveau vote.
Le conflit dans les municipalités serbes du nord du Kosovo-Mitrovica s’est aggravé le 26 mai, les forces spéciales de la police du Kosovo ayant occupé des bâtiments administratifs dans les municipalités de Zvecan, Zubin Potok et Leposavić.
Les forces de sécurité ont tenté d’assurer l’installation des chefs des municipalités qui ont remporté les élections, lesquelles ont été boycottées par la population serbe majoritaire dans ces territoires.
Le 29 mai, la Force de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) au Kosovo (KFOR) a protégé ces bâtiments administratifs, suscitant des protestations de la part des résidents locaux, qui se sont transformées en affrontements.
Selon le président serbe Aleksandar Vučić, plus de 50 Serbes se sont rendus à l’hôpital Kosovska Mitrovica pour demander de l’aide.
Pour sa part, la mission de l’OTAN a annoncé plus de 20 soldats blessés, des membres des contingents italiens et hongrois de la KFOR.
peo/mem/amp

EN CONTINU
notes connexes