vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Chine approuve l’utilisation de médicaments cubains pour le cancer du pancréas

Beijing, 13 juin (Prensa Latina) L’Administration nationale des médicaments de Chine, le plus haut régulateur du secteur, a approuvé hier la commercialisation et l’utilisation de l’anticorps monoclonal humanisé Nimotuzumab de Cuba pour le traitement du cancer du pancréas.

La décision fait suite à une série de recherches menées par la entreprise-mixte entre les deux pays, Biotech Pharma (BPL), sur l’extension de l’application ici de ce médicament au-delà de la thérapie contre le cancer naso-pharyngé.
La Chine a fait référence aux bons résultats des études cliniques, à son efficacité dans l’inhibition de la croissance des cellules malignes et à son utilisation répandue depuis 1998 à Cuba et dans d’autres pays du monde.
En avril dernier, le président de BPL, Bai Xianhong, a informé le vice-premier ministre cubain Jorge Luis Perdomo sur les enquêtes sur les effets du Nimotuzumab dans le traitement d’autres types de cancers.
Il a également informé le dirigeant antillais des progrès de l’entreprise-mixte et de ses objectifs d’expansion à moyen et à court terme.
À cet égard, Mayda Mauri, première vice-présidente de BioCubaFarma, a déclaré à Prensa Latina qu’en plus de son succès, BPL a apporté une contribution très significative aux soins de santé dans les deux pays, en particulier pendant la pandémie de Covid-19.
Elle a rappelé que la société avait fourni à l’île le Nimotuzumab et que cette collaboration avait permis aux installations de production du Centre d’immunologie moléculaire de se consacrer à la mise au point de vaccins nationaux contre la Covid-19.
peo/mem/ymr

EN CONTINU
notes connexes