lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les performances de l’athlétisme dominicain aux Jeux centraméricains sont compromises

Saint-Domingue, 15 juin (Prensa Latina) À quelques jours du début des Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes, la possibilité que la sprinteuse Fiordaliza Cofil se retire des Jeux met en péril la participation de la République dominicaine à l'athlétisme.

Cofil, médaillée d’or du relais 4×400 mixte aux derniers Championnats du monde d’athlétisme (Oregon, États-Unis), a déclaré mercredi qu’elle ne participerait pas à l’événement régional au Salvador si son entraîneur Jose Ludwin-Rubio n’y était pas inclus.
« Je n’irai pas aux Jeux centraméricains », a assuré l’athlète de 23 ans qui est entrée dans l’histoire ce jour-là aux côtés de Marileidy Paulino, Lidio Feliz et Alexander Ogando.
C’est ainsi que la célèbre athlète a réagi quelques minutes après que son instructeur a considéré comme un abus kilométrique la décision de la Fédération dominicaine des associations d’athlétisme (FDAA) de l’écarter de l’équipe d’entraîneurs qui dirigera l’équipe aux Jeux d’Amérique centrale et des Caraïbes, qui se tiendront du 23 juin au 8 juillet.
Rubio, ayant remporté la médaille d’argent aux Jeux de Barranquilla en 2018, a estimé que « c’est déjà trop », et a précisé qu’elle ne se rendrait à San Salvador que si la Fédération revient sur sa décision et inclut Rubio.
Le groupe officiel sélectionné par la FDAA est composé de Yaseen Pérez, Félix Arquímedes Sosa, Natalia Korotaeva, Mariano Cedeño, Reinaldo Guerrero et Ramón Valdez, ce dernier dirigeant l’équipe.
Les données compilées par le Diario Libre montrent que si Rubio a neuf athlètes sous sa direction, d’autres professeurs de sport en ont quatre, trois ou même un.
Pour cette année et les suivantes, Cofil et son entraîneur ont pour objectif d’occuper les premières places sur toutes les pistes que la jeune athlète empruntera, y compris les Jeux olympiques de Paris 2024.
Concentrée sur l’amélioration de ses propres performances, comme elle l’a récemment déclaré à la presse dans son pays, Cofil est l’une des grandes promesses des prochains Jeux des Caraïbes centrales, avec Marileydi Paulino.
Mais ce n’est pas tout : au cours des dernières heures, les huit autres athlètes sous la responsabilité de Rubio ont déclaré qu’ils ne participeraient pas à la compétition s’il n’était pas présent.
Ce n’est pas la première fois que cela se produit, selon Rubio. Il s’est rendu à Guadalajara 2011 avec son budget, ainsi qu’aux championnats du monde de Cali et aux championnats du monde des jeunes de 2021 au Kenya, entre autres.
L’entraîneur, qui se trouve aux États-Unis sur une base d’entraînement avec six des neuf jeunes athlètes qu’il dirige, a affirmé qu’il ne « revendiquait rien qui ne le méritait pas ».
Jusqu’à présent, la FDDA n’a pas commenté l’affaire, modifiant sans aucun doute tout pronostic concernant les performances des sprinters de la cour, notamment après la réaction des athlètes.
jcc/mpv

EN CONTINU
notes connexes