jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Chine suggère aux États-Unis de se concentrer sur l’entente avec Cuba

Pékin, 20 juin (Prensa Latina) La Chine a suggéré aujourd'hui aux États-Unis de se concentrer sur la construction d'une compréhension et d'une confiance mutuelle avec Cuba, plutôt que de générer des rapports tels que celui d'un présumé centre d'entraînement militaire de Pékin sur l'île.

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Mao Ning, a également exhorté Washington à consacrer son énergie à des questions réellement bénéfiques pour le développement pacifique et stable de la région, ajoutant qu’elle n’était pas au courant des allégations rapportées par le quotidien nord-américain The Wal Street Journal.
D’après ce journal, les gouvernements de Pékin et de La Havane discutent de l’installation d’un centre d’entraînement militaire commun sur le territoire cubain.
L’information circule quelques jours après l’existence présumée d’une base chinoise d’espionnage électronique à Cuba qui fonctionnerait depuis 2019.
En réponse, le géant asiatique a déclaré à Prensa Latina que rien ne peut détruire son amitié sincère avec la plus grande des Antilles, peu importe combien la nation nord-américaine désinforme et diffame, car les contradictions présentées en peu de temps montrent qu’il s’agit d’un mensonge.
« En à peine deux jours, les fonctionnaires et les médias étasuniens ont diffusé une série d’informations incohérentes sur la prétendue construction d’une base d’espionnage à Cuba, mettant une fois de plus en scène la farce dans laquelle les États-Unis nient les propres États-Unis », a déclaré un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.
Il a par ailleurs souligné que « malgré la diffusion de telles calomnies, la Maison Blanche n’affectera pas les liens amicaux et fraternels entre Pékin et La Havane, et ne pourra pas non plus cacher ses actes d’espionnage de masse ou le vol de secrets de pays du monde entier ».
Le ministère des Affaires étrangères a également exigé que Washington ne s’immisce dans les affaires intérieures de la plus grande des Antilles et l’a accusé de répandre des calomnies, de participer à des activités secrètes, de commettre des crimes et de maintenir une prison sur un territoire cubain occupé.
Ledit ministère a également invité Washington à écouter les demandes internationales et à lever immédiatement le blocus économique, financier et commercial imposé à l’île depuis plus de 60 ans.
peo/ssa/mem/ymr

EN CONTINU
notes connexes