lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La chaleur intense au Mexique a provoqué la mort de 11 personnes et les températures élevées se poursuivent

Mexico, 21 juin (Prensa Latina) La troisième vague de chaleur au Mexique a déjà causé la mort de 11 personnes et 487 coups de chaleur et brûlures graves, selon le dernier rapport de la Santé publique, et les températures élevées se poursuivent.

Les spécialistes avaient prédit que cette vague se terminerait le 18 juin lorsque, théoriquement, les thermomètres étaient censés commencer à baisser, mais cela n’a pas eu lieu.
La colonne de mercure reste à des sommets de 45 degrés Celsius et plus dans une douzaine d’États, alors que dans les autres, elle se situe entre 29 et 35 degrés Celsius. Ils estiment maintenant que cette phase pourrait se prolonger jusqu’à deux semaines supplémentaires.
En raison des températures ambiantes élevées, de nombreux citoyens ont subi des dommages irréparables dus aux coups de chaleur, à la déshydratation et aux coups de soleil.
Le coup de chaleur se caractérise par une augmentation soudaine de la température corporelle, la peau devient chaude et sèche, il n’y a pas de transpiration et les symptômes de confusion, de perte de conscience, de vomissements fréquents, d’essoufflement et même d’autres problèmes graves pour respirer correctement commencent à se manifester.
Fait inhabituel, les ventilateurs ont été en rupture de stock dans les grands magasins, de même que les équipements de climatisation, et les importations ont dû être augmentées d’urgence.
La Commission fédérale de l’électricité a signalé que dans certains quartiers de la ville de Mexico et de l’État voisin de Mexico, des transformateurs avaient explosé en raison de la charge excessive de centaines de milliers de climatiseurs et de ventilateurs fonctionnant en même temps, provoquant des coupures de courant qui ont été rapidement résolues.
De nombreuses écoles, notamment dans la vallée de Mexico et dans le nord du pays, ont été fermées parce que les élèves étaient gravement touchés et qu’elles n’avaient pas toutes la possibilité d’enseigner à l’extérieur.
La pluie avait été annoncée pour hier, mais pas une seule goutte n’était tombée dans la vallée de Mexico à l’aube de mercredi.
Les autorités sanitaires ont de nouveau demandé à la population d’éviter de sortir entre midi et six heures de l’après-midi, de ne pas prendre le métro, de s’hydrater correctement et d’utiliser des crèmes solaires avec des filtres élevés.
jcc/livp/lma

EN CONTINU
notes connexes