lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le président turc vilipende la politique migratoire européenne

Ankara, 21 juin (Prensa Latina) Le président turc Recep Tayyip Erdogan a reproché la politique migratoire des pays européens, selon la télévision locale.

« La mer Méditerranée est devenue un immense cimetière de réfugiés en raison d’une position arrogante enracinée dans le colonialisme de la part des pays européens. L’exemple le plus récent et le plus honteux de cette situation est la tragédie humanitaire qui s’est déroulée la semaine dernière (le naufrage d’un bateau de pêche au large des côtes grecques a fait près de 500 morts et disparus), au cours de laquelle des centaines d’innocents, pour la plupart des enfants, ont perdu la vie », a déploré Erdogan.
Le problème des réfugiés peut être résolu en éliminant les causes sous-jacentes de l’émigration et des déplacements forcés ; les pays qui donnent des leçons aux autres en matière de droits de l’homme et de démocratie doivent en assumer la responsabilité, a dit Erdogan.
La Turquie rejette les discours de haine, l’idéologie néonazie et la rhétorique xénophobe et antimusulmane contre les réfugiés qui se répandent dans d’autres sociétés comme un poison après avoir pris racine dans les pays occidentaux.
Selon le président turc, une attitude qui n’accepte pas ceux qui ne sont pas de sa race, de sa culture et de ses croyances est une menace pour les valeurs humanitaires et l’avenir commun de l’humanité.
À cet égard, il a fait valoir que les migrants sont contraints de fuir leur foyer à cause du terrorisme, des conflits, des guerres civiles et de la famine, entre autres facteurs, et a rappelé que quelque 110 millions de personnes sont actuellement déplacées de force.
jcc/livp/amp

EN CONTINU
notes connexes