mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le discours de rejet de la communauté LGBTIQ+ prédomine en Équateur

Quito, 28 juin (Prensa Latina) Une étude du cabinet de conseil Llorente y Cuenca (LLYC) a révélé que l'Équateur est le pays qui compte le plus grand nombre de messages sur Internet à l'encontre de la communauté LGBTIQ+.

L’étude a analysé 12 pays d’Amérique latine et d’Europe et a été présentée dans le cadre de la Journée de la fierté, qui est célébrée le 28 juin.
En utilisant des techniques d’intelligence artificielle, le cabinet de conseil a regroupé les messages des communautés en deux : les communautés promotrices et détractrices dans chaque pays.
En ce sens, la recherche a montré qu’en Équateur, 61,33 % des messages analysés provenaient de la communauté des détracteurs.
Il faut non seulement réfléchir à des mesures susceptibles de protéger la communauté des attaques dont elle fait l’objet sur les réseaux sociaux, mais aussi à la manière de promouvoir des histoires positives ayant un impact, a averti le rapport du LLYC.
Dans ce pays d’Amérique du Sud, quatre marches sont prévues pour célébrer la journée de la fierté, à Quito, Guayaquil, Cuenca et Portoviejo.
Toutefois, la semaine dernière, dans la ville de Guayaquil, une controverse a éclaté au sujet de la mobilisation prévue, le maire Aquiles Alvarez ayant refusé d’autoriser le défilé à circuler dans les rues du centre-ville, en invoquant des problèmes de mobilité.
Le fonctionnaire a déclaré dans une vidéo que la décision de la municipalité était due au fait que la marche affecterait le flux de véhicules dans la ville, raison pour laquelle il a suggéré de la déplacer au parc Samanes, un site que les organisateurs de l’événement ne considéraient pas comme adéquat.
Malgré ces arguments, les promoteurs de la Guayaquil Pride sont déterminés à organiser la parade le samedi 1er juillet à l’endroit initialement prévu afin de rendre visible leur lutte pour l’égalité des droits.
jcc/ssa/nta

EN CONTINU
notes connexes