lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba met en garde contre des médicaments contrefaits

La Havane, 30 juin (Prensa Latina) L'Autorité cubaine de régulation des médicaments, des équipements et des dispositifs médicaux (Cecmed) a mis en garde contre trois médicaments contrefaits qui circulent dans le pays caribéen.

Par rapport au kétotifène contrefait – attribué au fabricant Stada – Cedmed souligne qu’il provenait du marché informel en Haïti.
Le numéro d’identification NCD, propre aux médicaments enregistrés aux États-Unis, qui figure toujours sur l’étiquette, mais ne figure pas dans le répertoire étasunien, pas plus que le code-barres dans la base de données internationale correspondante.
Les échantillons reçus révèlent qu’il ne s’agit pas de kétotifène, mais de rosuvastatine calcique, un médicament indiqué pour traiter l’hypercholestérolémie et prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux.
Dans l’autre échantillon, les données correspondent à la prednisone, indiquée pour la suppression des manifestations cliniques inflammatoires et allergiques des maladies.
L’institution rappelle que le kétotifène était utilisé dans la prophylaxie à long terme de l’asthme bronchique et de la bronchite allergique, dans la prophylaxie et le traitement des allergies multisystémiques, de la rhinite allergique, de la conjonctivite allergique et des réactions cutanées allergiques.
Le Cecmed a diffusé des alertes sur d’autres médicaments contrefaits au cours du mois écoulé, tels que le clonazepam, une benzodiazépine indiquée pour certaines variantes de l’épilepsie, et le neurobion, qui est prescrit aux adultes et aux patients de plus de 14 ans pour des états de carence en vitamines B1, B6 et B12.
L’autorité scientifique explique qu’au cours de la période janvier-mai 2023, 18,5 % des requêtes reçues concernaient le produit clonazepam, dont 80 % se sont révélées fausses.
Les produits signalés ont été attribués aux fabricants Mylan Pharmaceuticals Inc et Boehringer Ingelheim ; ils ont été obtenus sur le marché informel, en premier lieu à partir d’Haïti comme pays d’origine.
Dans certains cas, ces médicaments ont provoqué des réactions indésirables après leur administration.
Comme dans le cas précédent, il n’y a pas de correspondance du code dans le répertoire des codes NCD aux États-Unis, et Mylan Pharmaceuticals et le détenteur Boehringer Ingelheim ne sont pas des producteurs de ce médicament.
Neurobion est une combinaison de vitamines B hydrosolubles : thiamine (vitamine B1), pyridoxine (vitamine B6) et cyanocobalamine (vitamine B12) pour administration orale.
Cependant, après son analyse, le Cecmed a détecté que l’étiquette indique que le produit renforçait les os en augmentant l’absorption de calcium, ce qui ne correspond pas à la composition ou à l’indication du neurobion, et que le code-barres n’est pas enregistré dans la base de données internationale.
jcc/joe

EN CONTINU
notes connexes