mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Russie met en garde contre l’intérêt de l’Occident à freiner le groupe des Brics

Moscou, 30 juin (Prensa Latina) Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a dénoncé les actions occidentales visant à entraver l'expansion des groupes Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud).

« L’objectif de l’Occident n’est pas de permettre à la Russie, à la Chine ou à quiconque de renforcer les rangs de leurs membres partageant les mêmes idées, d’entraver les Brics, la croissance de leur autorité dans le monde », a dit le ministre lors d’un briefing en ligne.
Lavrov a affirmé que la majorité mondiale déplorait les règles occidentales et soutenait les normes universelles du droit international, fondées sur la charte des Nations unies.
« Notre tâche est de veiller à ce que tous les principes contenus dans la Charte des Nations unies soient appliqués sans exception, dans leur intégralité et non de manière sélective, et dans toute leur interdépendance ».
Le ministre russe des affaires étrangères a rappelé que le principal principe non alternatif de la Charte des Nations unies, sur lequel repose l’organisation mondiale, était l’égalité souveraine des États, que l’Occident cherche à ignorer.
Les Brics, actuellement présidés par l’Afrique du Sud, représentent plus de 20 % du produit intérieur brut (PIB) mondial et 42 % de la population mondiale.
Récemment, des pays tels que l’Argentine, l’Arabie saoudite, l’Algérie, l’Égypte, l’Indonésie, l’Iran, la Turquie et d’autres ont manifesté leur intérêt à rejoindre l’organisation.
Le prochain sommet des dirigeants des Brics se tiendra à Johannesburg, en Afrique du Sud, du 22 au 24 août.
jcc/livp/hoo

EN CONTINU
notes connexes