mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Sommet des Peuples défendra des relations égales entre l’UE et l’Amérique Latine

Bruxelles, 11 juillet (Prensa Latina) Le Sommet des Peuples Bruxelles-2023 défendra des relations égales entre l'Union européenne (UE) et l'Amérique latine, sans positions rappelant le colonialisme, a déclaré la plateforme bolivienne MAS-IPSP en Belgique.

Dans un dialogue avec Prensa Latina, Marla Ruiz, représentante de la plateforme Movimiento al Socialismo-Instrumento Político por la Soberanía de los Pueblos (MAS-IPSP) a considéré le forum prévu pour les 17 et 18 juillet comme un espace de résistance et de lutte pour les droits des Latino-Américains et des peuples des Caraïbes.
Nous élèverons la voix pour rendre nos peuples visibles, exiger le respect de leurs gouvernements légitimes et dénoncer et condamner les impositions unilatérales et les mesures coercitives, a-t-elle déclaré en faisant référence à la réunion qui se tiendra parallèlement au sommet entre l’UE et la Communauté des États latino-américains et caribéens (CELAC).
Selon la militante bolivienne, les centres de pouvoir ont promu des politiques, des traités et des liens avec la région basés sur des positions colonisatrices, qui n’ont pas profité à l’Amérique latine et aux Caraïbes.
C’est pourquoi, lors du sommet des peuples, nous appellerons à un dialogue bi-régional franc et respectueux, avec des résultats mutuellement bénéfiques et équitables, contrairement à ce qui s’est passé dans le passé.
Ruiz a insisté sur la défense du droit des pays d’Amérique latine et des Caraïbes à choisir leur propre voie, avec de véritables démocraties adaptées à leur situation, en s’éloignant du néolibéralisme et de la domination économique et culturelle.
À cet égard, il a mis en garde contre les conséquences auxquelles sont confrontés les peuples qui ont choisi une voie indépendante, comme le coup d’État en Bolivie en 2019, la tentative de coup d’État au Brésil au début de cette année, les blocus contre Cuba et le Venezuela, et l’hostilité à l’égard du Nicaragua.
Au sujet des relations inégales Nord-Sud, il a rappelé l’intérêt des puissants à s’approprier les riches ressources de la région, qu’il a illustré avec le lithium bolivien.
Le Sommet des peuples sera également l’occasion de rejeter les politiques d’exclusion et les blocages.
Ruiz a souligné les liens en Belgique de la plate-forme MAS-PISP avec la Coordinadora Latinoamericana de Solidaridad, un mouvement composé de diverses organisations, qui a été très actif dans les préparatifs du forum des 17 et 18 juillet.
осс/wmr

 

EN CONTINU
notes connexes