mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Sommet des Peuples réclame des relations de respect entre l’UE et l’Amérique latine

Bruxelles, 12 juillet (Prensa Latina) Le Sommet des Peuples Bruxelles-2023 a appelé aujourd’hui à des relations de respect mutuel et de réciprocité entre l’Union Européenne (UE) et l’Amérique Latine et les Caraïbes, appelant à la fin des ingérences.

Nous rejetons catégoriquement toute action politique ou militaire visant à interférer dans le développement normal des institutions et des règles constitutionnelles de tout pays, a déclaré le forum dans une déclaration de principe en vue du sommet UE- Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (Celac), prévue dans cette capitale les 17 et 18 juillet.
Le Sommet des Peuples, mécanisme traditionnel des mouvements sociaux et des forces progressistes, se tiendra parallèlement au sommet UE-Celac pour veiller à ce que la voix des peuples soit prise en compte.
Dans sa déclaration de principes, il a appelé à condamner les campagnes médiatiques visant à déstabiliser des gouvernements démocratiquement élus.
La Celac compte parmi ses membres des nations confrontées à l’hostilité des États-Unis, comme Cuba, le Nicaragua et le Venezuela, agressées par des mesures coercitives unilatérales, tandis que les gouvernements de la Bolivie, du Brésil et de la Colombie font face à des attaques d’extrême droite subordonnées à des intérêts hégémoniques.
Le texte signé par plus d’une centaine d’organisations sociales, culturelles, syndicales et politiques d’Amérique latine, des Caraïbes et d’Europe salue les signaux du monde vers une direction multipolaire et la reprise des réunions UE-Celac, interrompues depuis 2015.
Le Sommet des Peuples a exprimé sa préoccupation face à la crise multidimensionnelle qui sévit à l’échelle mondiale et aux effets inégaux sur les pays des deux régions.
Il a également souligné la nécessité pour l’UE et les pays d’Amérique latine et des Caraïbes de coopérer, de s’engager dans le multilatéralisme et de développer des relations équilibrées et justes qui enterrent tout colonialisme, dans le plein respect de la souveraineté et du principe de l’autodétermination.
peo/mgt/wmr

EN CONTINU
notes connexes