samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Groupe de Puebla salue la tenue du sommet UE-Celac et critique la posture à l’encontre Cuba

Bruxelles, 16 juillet (Prensa Latina) Le Groupe de Puebla a exprimé hier son soutien au IIIe sommet des dirigeants de l’Union européenne (UE) et de la Communauté des États latino-américains et caribéens (Celac) et a critiqué la position du Parlement européen (PE) contre Cuba.

«Après plusieurs années de paralysie de la dynamique multilatérale, il est indispensable que reprennent le dialogue politique, la cohésion sociale et les rapprochements stratégiques entre deux régions qui partagent des valeurs et dont l’interdépendance s’est récemment accrue pour le bénéfice mutuel», a exprimé dans un communiqué.
Le Groupe a déclaré qu’il espérait que la réunion permettrait de mettre en lumière des questions prioritaires pour les deux parties, telles que le changement climatique et la défense des valeurs démocratiques.
Mais également la gouvernance migratoire, l’adoption d’un schéma alternatif contre la toxicomanie, la sensibilisation au réchauffement climatique, la transition écologique et les défis découlant de l’intelligence artificielle, entre autres.
Le Groupe de Puebla a souligné que le monde vit une conjoncture marquée par la guerre, les menaces imminentes à la démocratie, la précarisation des droits des migrants, accompagnée d’une xénophobie rampante, et les catastrophes naturelles aux effets dévastateurs qui rendent indispensable un dialogue entre les régions et les nations, qui doivent se reconnaître comme égales.
«Dans cet esprit, nous déplorons la résolution du Parlement européen qui se fait l’écho des voix de l’extrême droite dans cette région pour que des sanctions unilatérales continuent d’être appliquées, et qui, en plus de violer le droit international, cherchent à approfondir la politique injustifiable d’isolement de Cuba», a-t-il souligné.
Ce forum politique et universitaire, composé de représentants du progressisme et de la gauche politique latino-américaine, se félicite de la forte résistance des partis européens qui se sont opposés à la résolution de Parlement européen.
Il a noté qu’à la veille de la rencontre UE-Celac, une telle manifestation entrave un dialogue entre pairs.
De même, a-t-il ajouté, le Parlement européen tombe dans le piège de la droite fasciste visant à amener le débat sur le plan de la polarisation idéologique sans issue rationnelle à la crise que vit l’île depuis plus d’un demi-siècle en raison du blocus.
peo/gaz/otf

EN CONTINU
notes connexes