samedi 25 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Un candidat au poste de député assassiné en Équateur

Quito, 17 juillet (Prensa Latina) Le candidat à l’Assemblée pour la province d’Esmeraldas, Rider Sánchez y a été assassiné au milieu de la vague de violence qui continue aujourd’hui sans répit en Équateur.

Le politicien a été attaqué ce matin alors qu’il conduisait une voiture dans la paroisse de La Unión, dans le canton de Quinindé.
Sánchez cherchait à rejoindre le Parlement en étant parrainé par l’alliance politique Actuemos, formée par les partis Suma et Avanza, et qui soutient le candidat à la présidence Otto Sonnenholzner.
Dans le cadre de ses activités de campagne, Sanchez avait prévu de réaliser plusieurs interviews ce lundi matin.
En juin dernier, le conseiller municipal de la ville d’Esmeraldas, Jairo Olaya, a été abattu dans le centre du canton. Après avoir été hospitalisé pendant quatre jours, il est décédé.
L’Équateur connaît une crise de violence et d’insécurité que le Gouvernement attribue à l’essor du trafic de stupéfiants et aux luttes entre gangs criminels pour le contrôle du trafic de drogues.
Face à l’escalade de la criminalité, le gouvernement du président Guillermo Lasso a pris des mesures controversées telles que l’autorisation de port d’armes pour les civils et l’autorisation pour les policiers et les militaires d’agir avec tous les moyens à leur disposition contre ceux qu’ils considèrent comme terroristes.
Cependant, le nombre de morts violentes ne cesse d’augmenter.
Dans ce contexte, les huit candidats à la présidence de l’Équateur pour les élections du 20 août prochain ont fait de la sécurité une priorité dans leurs plans de gouvernement et c’est bien le thème qui domine les promesses de campagne.
peo/mem/nta

EN CONTINU
notes connexes