mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Panama appelle à une plus grande coopération pour faire face à la migration irrégulière

Panama City, 5 août (Prensa Latina) Le gouvernement panaméen a demandé hier aux nations voisines comme la Colombie de coopérer davantage pour faire face à la migration irrégulière croissante à travers la forêt du Darién en direction des États-Unis.

Dans des déclarations à la presse, la directrice du Service national des migrations (SNM), Samira Gozaine, a révélé que plus de 260 000 migrants ont transité par cette voie depuis le début de l’année, soit plus que durant toute l’année dernière (248 284).
Elle a estimé que la Colombie ne fournissait pas les informations nécessaires pour lutter contre les flux croissants afin de minimiser le transit et de prendre en charge ces personnes.
Selon elle, ils ont enregistré des chiffres allant jusqu’à deux mille huit cents personnes par jour sur cette zone, et rien qu’en juillet dernier, 55 000 migrants sont entrés dans le pays par cette jungle.
Gozaine a estimé que pour certains groupes organisés en Colombie, la migration irrégulière est une activité commerciale et a appelé à des mesures plus drastiques, tout en notant que, bien que personne ne veuille investir dans l’accueil des migrants, le Panama a déjà consacré plus de 65 millions de dollars à la santé et à l’alimentation de ces personnes.
peo/mem/ga

EN CONTINU
notes connexes