dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Cedeao débattra de la situation au Niger

Abuja, 7 août (Prensa Latina) La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a annoncé aujourd’hui que les dirigeants des pays de ce bloc se réuniront jeudi prochain au Nigeria pour discuter de la situation politique actuelle au Niger.

Via les réseaux sociaux, le président de l’agence sous-régionale, Bola Hamed Tinubu, également président du Nigéria, a déclaré que le forum évaluerait également les événements récents survenus à Niamey.
Le nouveau sommet de la Cedeao, qui regroupe 15 nations, est convoqué après l’expiration dimanche dernier du délai d’une semaine imparti par l’entité aux autorités putschistes nigériennes pour libérer le président du pays qui s’y trouve détenu, Mohamed Bazoum, et rétablir l’ordre constitutionnel.
Suite au coup d’État militaire survenu au Niger le 26 juillet dernier, la Cedeao a menacé d’intervenir militairement dans cet État africain si la junte militaire imposée ne rendait pas le pouvoir à Bazoum.
Dans ce contexte, les nouvelles autorités nigériennes, qui ont ordonné la fermeture de l’espace aérien, ont dénoncé le fait qu’une intervention était en préparation contre le territoire national dans un pays voisin, qu’elles n’ont pas identifié.
Au milieu de fortes tensions dans la région, les gouvernements du Mali et du Burkina Faso, où des coups d’État militaires ont récemment eu lieu, ont affirmé dans une déclaration commune qu’ils considéreraient toute intervention au Niger comme une déclaration de guerre à leur encontre.
En outre, la Guinée, le Tchad et l’Algérie s’opposent à une éventuelle opération militaire contre Niamey.
peo/mgt/obf

EN CONTINU
notes connexes