jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Chine salue les résultats de la coopération biotechnologique avec Cuba

Pékin, 7 août (Prensa Latina) Le directeur de l’entreprise mixte sino-cubaine Biotech Pharma (BPL), Bai Xianhong, a salué aujourd'hui la coopération biotechnologique entre la Chine et Cuba, ainsi que son impact positif sur le géant asiatique.

Dans une interview exclusive accordée à Prensa Latina, le dirigeant a remercié les experts de l’île pour leurs contributions au processus d’approbation de l’anticorps monoclonal humanisé Nimotuzumab pour le traitement du cancer du pancréas.
Des études cliniques menées dans 23 centres à travers le pays ont validé l’efficacité du médicament au point que la Direction nationale des médicaments de Chine a approuvé son utilisation dans le traitement de la maladie, a rappelé Bai.
Il a souligné que le Nimotuzumab était le premier produit commercialisé par BPL et le premier anticorps monoclonal humanisé en Chine depuis 2008, avec des résultats très positifs dans la lutte contre le cancer du nasopharynx.
« Nous avions un public cible d’environ 50 000 patients par an, mais dans le cas du cancer du pancréas, ce chiffre atteint 120 000 patients », a-t-il déclaré.
Bai a souligné l’urgence clinique de traitements efficaces pour ce que l’on appelle le « roi des cancers ».
« Le cancer du pancréas est l’une des tumeurs les plus mortelles au monde, difficile à diagnostiquer à un stade précoce, la plupart de ces tumeurs sont déjà à un stade avancé lorsqu’elles sont découvertes, les méthodes de lutte sont limitées et le taux de mortalité est élevé », a-t-il expliqué.
« D’où l’importance de ce médicament sino-cubain qui peut bénéficier à un plus grand nombre de personnes et prolonger l’espérance de vie », a-t-il ajouté.
Yanet Borrego, directrice générale adjointe et représentante de la vice-présidence cubaine de BPL, a récemment déclaré à Prensa Latina que la décision de la Direction nationale des médicaments entérinait les résultats d’années de travail.
Le principal régulateur du pays a fait référence aux bons résultats du produit injectable dans les études cliniques, à son efficacité dans l’inhibition de la croissance des cellules malignes et à son utilisation généralisée depuis 1998 à Cuba et dans d’autres pays du monde.
Barrego a également souligné que cela contribuait à consolider la présence des produits biotechnologiques cubains sur le marché chinois et l’aspiration à atteindre d’autres marchés où il existe également des possibilités d’accès.
Récemment, le Dr Qin Shukui, au nom de la Société chinoise d’oncologie clinique, a remercié la coentreprise sino-cubaine d’avoir élargi l’application du médicament dans le pays.
« Le Parti communiste chinois et le gouvernement attachent une grande importance à la prévention et au traitement des tumeurs. Je pense donc que le succès de la recherche clinique et le lancement de produits comme celui-ci sont conformes à l’objectif stratégique national d’une Chine en bonne santé », a-t-il affirmé.
peo/ssa/mem/idm

EN CONTINU
notes connexes