mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

López Obrador réitère que le blocus contre Cuba est une violation flagrante des droits de l’homme

Mexico, 8 août (Prensa Latina) Le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, a de nouveau dénoncé aujourd’hui le blocus économique, commercial et financier des États-Unis imposé à Cuba et l’a qualifié de violation flagrante des droits de l’homme du peuple caribéen.

Lors de sa conférence de presse matinale au Palais national, il a répondu à une question de politique internationale quant au fait que son gouvernement condamne le blocus des États-Unis imposé à l’île, comme toutes les sanctions similaires de quiconque.
Aucun pays, a-t-il manifesté, n’a le droit de bloquer un autre, d’autant plus quand il s’agit de la survie de millions de personnes, c’est une attitude médiévale.
Où est la liberté?, a-t-il questionné. Je sais que c’est un sujet controversé, mais nous ne pouvons pas accepter qu’un pays, quel qu’il soit, s’érige en juge du monde, en gouvernement suprême et s’impose en affectant n’importe quel autre pays, aussi petit soit-il, a déclaré Lopez Obrador.
Nous n’acceptons cela d’aucun pays, de personne, parce que nous croyons en l’indépendance et la souveraineté des peuples, a-t-il conclu.
peo/mgt/Lma

EN CONTINU
notes connexes