lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Début du quatrième cycle de dialogues entre le gouvernement colombien et l’ELN

Bogotá, 14 août (Prensa Latina) Le quatrième cycle de pourparlers de paix entre le gouvernement colombien et la guérilla de l'Armée de libération nationale (ELN) commence aujourd'hui au Venezuela.

« Ce cycle représentera sans aucun doute de nouvelles avancées, notamment en termes de participation et de cessez-le-feu, et nous espérons revenir au pays avec de nouveaux accords pour cet important processus de paix », a déclaré le sénateur Iván Cepeda, membre de la délégation gouvernementale.
Lors du troisième cycle de pourparlers de paix tenus à La Havane, le gouvernement et l’ELN ont convenu de se conformer immédiatement aux dénommés Accords de Cuba et la Table de dialogue s’est déclarée en activité permanente.
Parmi les accords conclus avec respect immédiat, on note principalement la volonté de participation de la société et le cessez-le-feu bilatéral qui est entré en vigueur aujourd’hui pour une période de six mois et qui disposera d’un mécanisme de surveillance et de vérification dirigé par l’ONU.
Le 3 de ce mois, avec la présence de plus de trois mille personnes des territoires touchés par le conflit armé, le gouvernement colombien et l’ELN ont officialisé le Comité national de participation.
Ce Comité est une instance transitoire et spéciale composée de 81 délégués de mouvements sociaux, de groupes ethniques, d’organisations diverses, de syndicats et d’institutions et est dirigé par la Table de concertation pour la réalisation de quatre objectifs fondamentaux.
Le premier est de présenter un plan conceptuel, opérationnel et logistique pour promouvoir et faciliter l’intervention de la société dans la conception de cette participation de la population.
Promouvoir et développer des espaces de dialogue avec une approche différentielle, dans lesquels les différents secteurs de la société peuvent présenter leurs propositions est le deuxième objectif.
Le troisième est de systématiser les différentes propositions des secteurs sociaux et enfin que le Comité national de participation contribue à la construction de l’Accord national.
peo/livp/mem/otf

EN CONTINU
notes connexes