mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Brésil et l’Angola signent plus d’une dizaine d’accords

Luanda, 25 août (Prensa Latina) En présence des présidents de l’Angola, João Lourenço, et du Brésil, Luiz Inácio Lula Da Silva, des représentants des deux pays ont signé aujourd’hui 11 accords de coopération dans différents secteurs.

En matière de santé, il convient de souligner les conventions pour le traitement du VIH/sida et de la lèpre, pour la formation du personnel médical, en plus d’un autre lié à l’industrie pharmaceutique.
Dans le domaine de l’éducation, les deux parties sont convenues de passer à la troisième phase du Projet École pour tous pour l’éducation inclusive, tandis que dans le domaine des relations diplomatiques elles ont adopté des instruments autorisant le séjour des fonctionnaires des deux pays.
Le Service brésilien d’appui aux micro et petites entreprises et son homologue angolais, l’Institut d’appui aux micro et petites entreprises, ont également conclu un accord. En outre, un mémorandum pour le traitement des données et le transfert de technologie dans l’administration publique a été paraphé.
D’autres documents signés concernent le tourisme, le transport de marchandises, l’agriculture, l’appui au Programme de développement de la vallée de Cunene et la défense.
L’Angola sera toujours notre porte d’entrée sur le continent africain, a affirmé Lula, qui a souligné l’importance de cette nation pour son pays et a réaffirmé son intention de l’appuyer dans ses efforts pour diversifier son économie.
En ce sens, il a estimé que les deux pays sont les partenaires idéaux pour mener à bien la révolution agricole sur ces terres africaines, ce qui devrait contribuer à assurer la croissance économique et la sécurité alimentaire de la population.
Le président brésilien participera également ce vendredi à un Forum économique entre les deux pays, auquel participent 170 entrepreneurs brésiliens.
C’est la plus grande présence d’hommes et de femmes d’affaires lors d’une visite à l’étranger du président du géant sud-américain, un reflet de la confiance qui existe entre les deux nations selon l’ambassade brésilienne à Luanda.
peo/mem/kmg

EN CONTINU
notes connexes