mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des militaires annulent les élections et prennent le pouvoir au Gabon

Libreville, 31 août (Prensa Latina) L'armée gabonaise a annoncé hier dans cette capitale l'annulation des élections présidentielles du 26 août, au cours desquelles Ali Bongo Ondimba a remporté la présidence pour la troisième fois, et a dissous les institutions de l'État.

Dans un message diffusé à la Télévision Nationale, les militaires ont appelé la population au calme, et ont rapporté que les Forces de Défense et de Sécurité, réunies en Comité pour la Transition et la Restauration des Institutions (CTRI), au nom du peuple gabonais, ont décidé de défendre la paix et de mettre fin au régime actuel.
Pour cela, – poursuit le communiqué – les élections générales et les résultats de ces élections sont annulés et toutes les institutions sont dissoutes et les frontières sont fermées jusqu’à nouvel ordre.
« Toutes les institutions de la République ont été dissoutes : le gouvernement, le Sénat, l’Assemblée nationale et la Cour constitutionnelle », ont-ils ajouté.
Cette annonce intervient après la publication des résultats des élections, avec la victoire d’Ali Bongo par 64,27 pour cent des voix.
De son côté, l’opposant Albert Ondo Ossa, arrivé deuxième avec 30,7 pour cent des voix, avait dénoncé des irrégularités dans le processus électoral.
Pour l’heure, la situation d’Ali Bongo Ondimba, dont la famille a dirigé ce pays d’Afrique centrale depuis plus de 55 ans, est inconnue, rapportent mercredi les médias locaux.
Dans le même temps, des centaines de personnes sont descendues dans la rue hier pour soutenir les militaires qui ont perpétré le coup d’État contre Bongo.
Président du pays dès 2009 après le décès de son père, Omar Bongo, le président a été réélu en 2016 lors d’élections contestées par l’opposition politique en raison de l’existence d’irrégularités présumées.
Avec une population estimée à plus de 2,3 millions d’habitants, le Gabon, situé sur la côte ouest de l’Afrique centrale, a une économie fondamentalement dépendante de ses exportations de ressources minières, pétrolières et forestières.
peo/livp/oda/fvt

EN CONTINU
notes connexes