jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Selon Sanders, aux États-Unis, les prix des médicaments sont les plus élevés au monde

Washington, 31 août (Prensa Latina) Alors que l'industrie pharmaceutique réalise chaque année d'énormes profits, le peuple états-unien paie aujourd'hui, de loin, les prix les plus élevés au monde pour les médicaments sur ordonnance, a averti le sénateur Bernie Sanders.

« Cette situation s’aggrave », a déclaré le législateur indépendant du Vermont, appelant à des mesures supplémentaires pour réduire les coûts des médicaments sur ordonnance aux États-Unis après que l’administration de Joe Biden ait révélé sa liste des 10 premiers médicaments dont le prix sera soumis à des négociations directes avec le système Medicare.
Président de la Commission sur la santé, l’éducation, le travail et les retraites du Sénat, Sanders a salué la décision de l’administration démocrate, la qualifiant « d’une avancée significative pour faire face à la cupidité de l’industrie pharmaceutique et de ses 1 800 lobbyistes rémunérés à Washington DC ».
« En termes simples : nous ne devrions pas payer plus pour les médicaments sur ordonnance que les autres pays du monde », a-t-il souligné, appelant à des mesures législatives et exécutives supplémentaires pour freiner les prix des médicaments sur ordonnance depuis l’adoption de la loi sur la réduction de l’inflation (IRA pour son acronyme en anglais) l’année dernière.
Les dispositions de ce projet de loi sur les médicaments sur ordonnance, y compris celles liées aux négociations sur les prix de Medicare, n’allaient pas assez loin, avait déjà soutenu Sanders à l’époque, a rappelé le site numérique Common Dreams.
En juin dernier, l’homme politique s’est engagé à bloquer les candidats à l’agence de santé du président Biden jusqu’à ce que l’administration présente un plan « global » visant à réduire les coûts des médicaments aux États-Unis.
Ici, des millions de citoyens sont obligés de ne pas prendre ou de rationner des médicaments, y compris ceux qui sauvent des vies comme l’insuline, en raison de leur prix élevé, a-t-il manifesté.
L’ancien candidat à l’investiture présidentielle du Parti démocrate en 2016 a exhorté à plusieurs reprises Biden à utiliser son pouvoir exécutif pour baisser les prix des médicaments financés par l’État.
L’administration Biden s’attend à ce que les dispositions de l’IRA sur les négociations sur le prix des médicaments permettent d’économiser 160 milliards de dollars à Medicare (le programme de couverture de sécurité sociale du gouvernement fédéral) au cours de la prochaine décennie.
Une analyse récente d’Accountable.US, signale que les cinq plus grandes sociétés pharmaceutiques du pays – Eli Lilly, Johnson & Johnson, Pfizer, Merck et AbbVie – ont déclaré des bénéfices combinés de 81,9 milliards de dollars l’année dernière.
peo/livp/npg/dfm

EN CONTINU
notes connexes