lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Salvador frappe durement les groupes criminels

San Salvador, 1er septembre (Prensa Latina) Le Salvador a frappé durement les gangs, ou « maras », depuis l'application du régime d’exception il y a un peu plus d'un an, a rapporté aujourd'hui la presse locale.

Entre le 27 mars 2022 et le 29 août 2023, depuis l’entrée en vigueur de ce régime, les autorités ont saisi plus de trois mille armes à feu, cinq mille 219 véhicules, plus de trois millions de dollars en espèces, plus de 12 tonnes de différents types de drogues et 17 mille 633 téléphones portables.
Ces informations ont été fournies par le ministre de la Défense, René Merino, et publiées par le journal Diario El Salvador, dans le cadre d’un bilan détaillé des résultats obtenus par le pays dans la lutte contre la criminalité.
Le ministre a récemment déclaré que la moyenne quotidienne des homicides au cours des 17 mois d’application du régime d’exception était de 0,55. Il a attribué cet important résultat à la capture de 72 303 membres de gangs auxquels 3 134 armes à feu ont été confisquées.
« Nous avons réussi à capturer et à désintégrer les branches restantes des gangs. Ce qui est important, c’est que tous ces groupes armés sont en train d’être neutralisés », a-t-il déclaré alors que les autorités ont fait échouer les tentatives de réorganisation de ces groupes.
« Les niveaux de criminalité au Salvador sont aujourd’hui extrêmement bas et, face à tout type de criminalité qui se manifeste, les autorités agissent immédiatement grâce à l’excellent travail des différents secteurs spécialisés de la Police Nationale Civile et des Forces Armées », a-t-il indiqué.
Merino a insisté sur la décision du gouvernement d’en finir avec les gangs et d’éviter ainsi qu’ils ne se manifestent à nouveau et ne sèment le chaos dans le pays.
« Il reste encore des gangs qui tentent d’attaquer les autorités et d’extorquer de l’argent à la population, et nous sommes à leurs trousses », a affirmé Merino.
La veille, les autorités ont rapporté des opérations contre des groupes de gangs tentant de réorganiser leurs activités dans le pays et l’arrestation de 37 criminels œuvrant en ce sens.
peo/ssa/mgt/lb

EN CONTINU
notes connexes