lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba soutient une réforme globale et profonde du Conseil de sécurité de l’ONU

Nations Unies, 6 septembre (Prensa Latina) Le premier vice-ministre des Affaires étrangères de Cuba, Gerardo Peñalver, a appelé hier à une réforme du Conseil de sécurité de l'ONU pour que celui-ci puisse s'acquitter de sa responsabilité première de maintenir la paix et la sécurité internationales.

Le représentant permanent de l’île des Caraïbes auprès des Nations Unies a reconnu la nécessité de garantir la transparence dans les consultations informelles et la publication des procès-verbaux des consultations au sein de l’organisme.
Cuba soutient une réforme globale et profonde qui inclut ses méthodes de travail, pour faire de l’organisme une entité transparente, démocratique et représentative, a souligné Peñalver en intervenant en tant qu’orateur à la séance appelée à analyser les méthodes du Conseil.
Dans le même temps, il a insisté pour que les réunions informelles à huis clos soient l’exception plutôt que la pratique, et a appelé à ce que les rapports annuels soient plus complets et analytiques.
« Le Conseil de sécurité doit s’en tenir à son mandat, sans usurper les fonctions d’autres organismes des Nations Unies ni élargir la portée de la définition de la paix et de la sécurité internationales au détriment des fonctions et responsabilités de l’Assemblée générale », a-t-il déclaré.
Concernant l’usage du veto, le diplomate cubain a mis en garde sur la nécessité de garantir une véritable participation et démocratisation aux sein des travaux du Conseil de sécurité.
« Son élargissement, dans les deux catégories de membres, devrait avoir pour objectif de corriger la représentation insuffisante des pays en voies de développement », a-t-il insisté.
Tant que le veto n’est pas supprimé, les nouveaux postes á créer dans la catégorie des membres permanents doivent avoir les mêmes prérogatives et droits que les actuels, y compris l’utilisation de cet recours, a-t-il ajouté.
peo/livp/rgh/ebr

EN CONTINU
notes connexes