dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Argentine retire des décorations attribuées au dictateur chilien Augusto Pinochet

Buenos Aires, 6 septembre (Prensa Latina) Le président argentin, Alberto Fernández, a signé aujourd’hui le décret 455, par lequel il retire l’Ordre de Mai et celui du Libérateur San Martin au dictateur chilien Augusto Pinochet (1915-2006).

La décision a été communiquée à la presse par la porte-parole de la Casa Rosada (siège de l’exécutif), Gabriela Cerruti, qui a souligné l’importance de poursuivre la lutte contre le négationnisme et pour la mémoire, la vérité et la justice.
Cette mesure intervient cinq jours avant la commémoration du coup d’État perpétré contre l’ancien président chilien Salvador Allende (1908-1973) et alors que l’Argentine célèbre quatre décennies de rétablissement de la démocratie, après la fin de la dernière dictature civico-militaire dans ce pays (1976-1983).
Le décret qui sera publié ce soir au Journal officiel stipule que Pinochet ne mérite pas la gratitude de la nation argentine car il a mis en œuvre des politiques qui ont ravagé la vie et dégradé la condition humaine. Son action est contraire aux valeurs et aux principes directeurs de nos héros et est incompatible avec ces décorations, a déclaré Cerruti.
Il est impératif de réaffirmer chaque jour les valeurs qui donnent vie à l’État de droit et de rejeter tout acte négationniste du terrorisme d’État, a-t-elle ajouté.
L’Argentine occupe une place centrale dans le concert des nations et dans la reconnaissance de la vérité, de la justice et de la mémoire comme piliers de la construction de l’ordre démocratique. Nous devons continuer à lutter contre le négationnisme, l’oubli et les tentatives d’impunité, a-t-elle conclu.
peo/rgh/gaz

EN CONTINU
notes connexes