mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’ONU préoccupée par le régime d’exception au Salvador

San Salvador, 12 septembre (Prensa Latina) Le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Volker Türk, est préoccupé par la durée excessive du régime d’exception au Salvador, a souligné aujourd’hui le quotidien El Mundo.

Lors d’un discours prononcé durant la 54e session du Conseil des Droits de l’Homme au Palais des Nations, à Genève, en Suisse, Türk a affirmé que les conditions carcérales au Salvador sont «inacceptables» ainsi que «les restrictions de l’espace civique et du procès équitable»
Dans un discours dans lequel il a déclaré que « plus de la moitié de l’Agenda 2030 » est en passe de devenir « un tragique monument à l’échec » dans l’éradication de l’extrême pauvreté et le respect des droits humains, il a exprimé sa préoccupation pour cette politique appliquée au Salvador qui, a-t-il estimé, facilite les arrestations massives de personnes soupçonnées d’appartenir à des gangs dans le pays.
Je suis préoccupé par la durée excessive de l’état d’urgence actuel et face aux arrestations massives qui ont eu lieu dans ce contexte, ainsi que par les conditions de détention inacceptables et les restrictions de l’espace civique et du droit à une procédure régulière, a-t-il déclaré.
Türk a affirmé que «mettre fin à la criminalité des gangs» est un défi complexe dans ce pays et que les causes de ce fléau sont les déficits de gouvernance, les inégalités et le non-respect des droits économiques, sociaux et culturels fondamentaux. « Les aborder contribuerait à des solutions meilleures et plus durables », a-t-il estimé.
Cette mesure a été prorogée chaque mois depuis sa promulgation, alors que la Constitution de la République ne permet son adoption que pour 30 jours, et elle maintient suspendus plusieurs droits constitutionnels.
peo/mem/lb

EN CONTINU
notes connexes