samedi 25 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La dégradation des terres touche 1,3 milliard de personnes

Berlin, 14 septembre (Prensa Latina) Au moins 100 millions d’hectares de terres saines et productives se sont dégradés chaque année entre 2015 et 2019, affectant la sécurité alimentaire, la qualité de l’eau et la vie d’un milliard 300 millions de personnes, a ton appris aujourd’hui.

Selon des estimations récentes publiées par la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (Unccd), il s’agit de 420 millions d’hectares (4,2 millions de kilomètres carrés).
Ce chiffre est légèrement supérieur à la superficie combinée de cinq nations d’Asie centrale : le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan, le Turkménistan et l’Ouzbékistan, selon l’organisme des Nations Unies.
Ce phénomène, a-t-il noté, contribue aux changements et aux phénomènes climatiques extrêmes et si les tendances actuelles se poursuivent il faudra restaurer 1,5 milliard d’hectares d’ici 2030 pour parvenir à un monde neutre en termes de dégradation des terres.
« Nous devons d’urgence mettre un terme à la dégradation des terres et restaurer au moins un milliard d’hectares pour atteindre les objectifs mondiaux en matière de terres d’ici 2030 », a déclaré Ibrahim Thiaw, secrétaire exécutif de la Convention.
peo/mem/abm

EN CONTINU
notes connexes