samedi 25 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les athlètes transgenres seraient interdits de concourir dans la catégorie féminine à Porto Rico

San Juan, 14 septembre (Prensa Latina) Dans le cadre d'une alliance virtuelle entre députés de droite, une mesure législative visant à interdire les athlètes transgenres dans la catégorie féminine a été présentée hier à la Chambre des représentants de Porto Rico.

Le projet de législation de la représentante du parti de droite Projet Dignité, Lisie Burgos, à laquelle a fait écho son collègue Jorge Rivera Segarra, du Parti démocratique populaire (PPD, en espagnol), empêcherait les femmes transgenres de participer aux sports scolaires et universitaires.
Si elle est approuvée par l’Assemblée législative, la « Loi pour la protection du sport féminin » établirait que toute équipe sportive liée à une école ou université publique ou privée doit être composée de personnes exclusivement de sexe féminin ou masculin.
« Depuis plusieurs années, les femmes sont confrontées à un nouveau défi en raison de l’inclusion forcée d’identités et d’idéologies qui portent atteinte aux droits des femmes et des filles », indique le projet de loi.
En ce sens, il précise qu’actuellement les hommes qui déclarent se percevoir comme des femmes supplantent les athlètes féminines qui se sont battues si durement pour leur place dans les sports olympiques, universitaires et scolaires.
« Ce n’est pas rien que ce soient les hommes qui battent les records féminins, usurpant les premières places, les médailles et la gloire sportive des femmes », indique la mesure, soulignant que 24 États des États-Unis ont approuvé une législation similaire à celle promue sur cette île des Caraïbes.
livp/jha/nrm

 

EN CONTINU
notes connexes