samedi 25 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Guterres félicite Cuba pour la création et le partage de vaccins Covid-19

La Havane, 15 septembre (Prensa Latina) Le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a félicité aujourd’hui Cuba pour le développement de ses propres vaccins contre la Covid-19 et sa solidarité avec les nations défavorisées durant cette pandémie.

Ces progrès n’ont pas seulement servi le peuple cubain, a ajouté le Haut Représentant en reconnaissant la générosité du pays caribéen, qui a permis leur utilisation par d’autres pays victimes de l’inégalité de l’accès international aux vaccins.
Lors de l’ouverture du Sommet du G77 et de la Chine, le secrétaire général des Nations Unies a reconnu l’importance de l’accès à la science, à la technologie et à l’innovation pour la promotion des pays du Sud, thème central du rassemblement du bloc à La Havane.
Guterres a rappelé que, pendant le fléau de la Covid-19, les nations les plus riches ont accaparé les vaccins alors que la pandémie s’étendait dans le Sud mondial.
Dans le même ce temps, les pays africains paient trois fois plus que la moyenne mondiale pour avoir accès aux données, tandis que les titans technologiques amassent une richesse inimaginable, a-t-il ajouté.
«Seule une action mondiale peut remédier à ces inégalités, assurer une transition juste vers une économie numérique et veiller à ce que, dans une nouvelle ère technologique, personne ne soit laissé pour compte», a-t-il déclaré.
À cet égard, il a reconnu la contribution du G77 et de la Chine pour sortir des centaines de millions de personnes de la pauvreté, ainsi que leurs efforts aux Nations Unies pour trouver des solutions globales et promouvoir la solidarité.
«La conclusion est claire : le monde fait défaut aux pays en développement », a-t-il manifesté.
Pour changer cette situation, nous avons besoin de mesures nationales qui garantissent la bonne gouvernance, mobilisent les ressources et donnent la priorité au développement durable, a-t-il ajouté.
Pour ce faire, a-t-il souligné, le G77 et la Chine doivent élever la voix pour lutter pour un monde qui fonctionne pour tous.
peo/mgt/ebr

EN CONTINU
notes connexes