samedi 25 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le président dominicain annonce la fermeture totale de la frontière avec Haïti

Saint-Domingue, 15 septembre (Prensa Latina) Le président dominicain, Luis Abinader, a annoncé hier la fermeture totale de la frontière avec Haïti à partir de 06h00 heure locale aujourd’hui, tant par voie maritime, terrestre et aérienne.

Abinader a assuré que le Ministère de la Défense est prêt, de concert avec l’Armée Nationale, la Marine et l’Armée de l’Air, à respecter cette disposition, basée sur le conflit créé par la construction en Haïti d’un canal sur la rivière Dajabón, partagée par les deux nations.
Tout en soulignant que les négociations avec le gouvernement de ce pays voisin se poursuivent, il a averti que les autorités de Port-au-Prince reconnaissent elles-mêmes qu’elles ont des problèmes pour contrôler leur territoire.
Le ministre a exclu une vague de violence du côté dominicain, tout en reconnaissant que des événements isolés pourraient survenir et pour lesquels les forces militaires sont préparées.
Le journal haïtien Le Nouvelliste a publié que les acteurs impliqués dans la construction du canal sur le fleuve n’ont pas l’intention d’accepter la demande de Saint-Domingue et poursuivront le projet.
Jean Brévil Weston, coordinateur du Mouvement des agriculteurs de la plaine de Maribaroux, cité par ce journal, a indiqué que les agriculteurs ne céderont pas aux pressions des autorités dominicaines.
L’administration Abinader défend que ce projet viole le Traité de paix, d’amitié et d’arbitrage de 1929 et est promu par des agents haïtiens dans l’intention de nuire à son gouvernement et de générer un conflit bilatéral.
Pour le moment, et comme l’a ordonné le Conseil national de sécurité présidé par le président, l’entrée dans le pays des personnes impliquées dans le conflit a été suspendue, ainsi que la délivrance de visas aux citoyens haïtiens jusqu’à un nouvel ordre.
Pour le moment, le gouvernement haïtien n’a fait aucune déclaration concernant la fermeture totale de la frontière.
peo/livp/lam/mpv

EN CONTINU
notes connexes