samedi 25 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Incertitudes en Hongrie sur l’admission de la Suède à l’OTAN

Budapest, 18 septembre (Prensa Latina) Le président du Parlement hongrois, László Kövér, a exprimé aujourd’hui des doutes quant à la ratification de l’accord d’admission de la Suède à l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN).

Dans une déclaration à la chaîne HirTV, Kövér a expliqué que son hésitation était encore aggravée par la projection d’un film éducatif dans les écoles suédoises avec de sévères critiques sur l’état de la démocratie hongroise et ses autorités.
Je ne pense pas que nous ayons besoin d’un allié qui ait ce genre d’opinion sur nous et notre patriotisme, a manifestant Kövér en se demandant ce que les Hongrois pouvaient attendre d’un tel partenaire.
Interrogé sur la question de savoir si le parlement hongrois devrait ratifier l’admission de la Suède dans le bloc militaire, Köver a répondu qu’il n’était pas sûr à ce sujet.
Le 14 septembre, le ministre hongrois des Affaires étrangères, Péter Szijjártó, a publié une lettre ouverte à son homologue suédois, Tobias Billström, et a averti que les actions de son pays constituent un obstacle à la demande d’adhésion au bloc de l’OTAN.
Il s’agit d’accusations graves, partiales et injustes contre la Hongrie, a déclaré Szijjártó dans un message envoyé au ministère suédois des Affaires étrangères et publié simultanément sur Facebook.
L’organe législatif de Budapest n’a pas encore ratifié son accord sur l’adhésion de Stockholm à l’alliance parce qu’il n’est pas satisfait des déclarations critiques des politiciens suédois.
Parmi les membres de l’OTAN, en plus de la Hongrie, la Türkiye n’a pas non plus avalisé la demande de la Suède.
Le 27 mars, le parlement hongrois a approuvé l’adhésion de la Finlande à l’alliance nord-atlantique, mais a reporté l’examen de la question suédoise.
La Finlande et la Suède ont présenté leurs demandes d’adhésion à l’OTAN le 18 mai 2022, indiquant que les événements en Ukraine les ont incités à le faire.
peo/jf/amp

EN CONTINU
notes connexes