mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba à New York, les dimensions de l’amour

New York, États-Unis, 24 septembre (Prensa Latina) Cuba a reçu l’accolade solidaire à New York de larges secteurs du peuple des États-Unis qui veulent aujourd’hui construire des ponts d’amour, sans sanctions ni blocus.

Un auditoire bondé au siège de la Société pour la Culture Éthique de New York a accueilli samedi soir le président de Cuba, Miguel Diaz-Canel, et le ministre des Affaires étrangères du Venezuela, Yván Gil, lors d’une rencontre émouvante qui a rassemblé plus de mille personnes sous le titre de Voces de dignidad (Voix de dignité).
L’événement, tenu dans le cadre de l’agenda collatéral du président cubain au cours de la 78 Assemblée générale des Nations Unies, a été l’occasion précise de remercier les nombreuses expressions de soutien depuis son arrivée dans cette ville.
Diaz-Canel a été précédé sur le podium par le militant et codirecteur de l’organisation The People’s Forum, Manolo de los Santos, le journaliste et historien Vijay Prashad, la médecin diplômée sur l’île Samira Addrey, et le ministre Gil, qui a estimé que le cœur du monde bat actuellement au rythme de processus révolutionnaires comme ceux qui se déroulent à Cuba et au Venezuela.
Nous savons, a-t-il souligné, que nous ne nous battons pas seulement pour le Venezuela, nous ne nous battons pas seulement pour Cuba, nous ne nous battons pas seulement pour les pays du Sud, mais vous et nous luttons tous pour un monde meilleur qui est possible.
Dans une enceinte débordante de bonnes énergies, le président cubain a rappelé l’empreinte des leaders Fidel Castro et Hugo Chávez, ainsi que l’histoire de soutien des voix dignes du peuple nord-américain qui, au cours de ces années, ont soutenu la demande indéfectible de la levée du blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis à Cuba.
Il a décrit comment, au milieu d’une recrudescence de ce blocus, de jeunes scientifiques cubains ont créé des vaccins qui ont sauvé des vies pendant la pandémie de Covid-19.
« La résistance créative du peuple cubain a démontré que l’impérialisme n’a pas la capacité de faire plier notre volonté ni de rompre l’engagement de notre peuple envers la Révolution et le Socialisme », a signalé Diaz-Canel.
Au milieu des slogans et des applaudissements le chef d’État a déclaré : « Nous réclamons solidarité et non égoïsme, coopération et non rivalités, travail digne et non exploitation, harmonie, respect et tolérance et non racisme et discrimination de quelque nature que ce soit ».
« Les peuples ont le droit de déterminer leur destin sans ingérence ni contrainte étrangère », a-t-il ajouté.
« Recevez une accolade fraternelle et solidaire du peuple cubain, recevez un message d’amitié pour le peuple nord-américain, mais aussi pour tous les peuples représentés ici », a-t-il ajouté en soulignant la ferme croyance en l’enseignement de Fidel, selon lequel « il n’y a pas de force capable de vaincre celle de la vérité et des idées ».
Le président Diaz-Canel a réitéré son engagement à rester « aux côtés de vous luttant pour Cuba, luttant pour le socialisme, luttant pour la justice sociale, luttant pour conquérir un monde meilleur, et nous y parviendrons et nous vaincrons ».
Cette semaine, le président de Cuba a également dialogué avec des représentants de secteurs tels que la science, la culture, la santé publique, des entrepreneurs et des émigrés cubains, tout en participant à la semaine de haut niveau à l’ONU, où il a élevé sa voix pour son pays et pour le groupe G77 et la Chine.
peo/oda/dfm

EN CONTINU
notes connexes