samedi 25 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le retrait progressif des forces militaires de l’ONU au Mali se poursuit

Bamako, 27 septembre (Prensa Latina) La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) a indiqué aujourd’hui que cet organisme de paix poursuit le retrait progressif de ses troupes de ce pays, et ce jusqu’à la fin de l’année.

Dans le cadre du calendrier prévu, 116 membres du contingent sénégalais ont quitté le territoire malien le 20 de ce mois, a indiqué la Minusma dans un communiqué officiel diffusé dans cette capitale.
À ce jour, le nombre de membres du personnel de la mission, y compris des militaires et des civils, qui ont quitté les frontières du Mali s’élève à 3 367.
Selon le document, un nombre significatif de soldats de l’Union européenne devraient être rapatriés de Bamako dans leur pays d’origine avant la fin du mois.
Il y a quelques jours, des sources des Nations Unies ont indiqué qu’environ 13 000 personnes devraient être rapatriées et qu’environ 5 500 conteneurs d’équipement et près de 4 000 véhicules appartenant à l’organisation mondiale seraient transportés par voie maritime.
Le retrait progressif en cours du personnel de l’ONU est conforme à une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies, qui date de juin dernier et qui ordonne la cessation des opérations sur le territoire malien au plus tard le 31 décembre 2023.
Dans un contexte complexe d’insécurité, le gouvernement intérimaire de Bamako, qui a pris le pouvoir par la force en 2020, a récemment demandé à la Minusma de quitter ce territoire, comme il l’a fait auparavant avec les troupes françaises.
peo/mem/obf

EN CONTINU
notes connexes