mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba plaide pour la visibilité de l’impact des mesures coercitives sur les droits de l’homme

Nations Unies, 12 octobre (Prensa Latina) Cuba a plaidé hier pour rendre visible l'impact des mesures coercitives unilatérales sur les droits de l'homme au cours du dialogue promu ici avec le haut-commissaire de l'organisme destiné assurer ces garanties, Volker Türk.

Le représentant permanent suppléant de l’île auprès de l’ONU, Yuri Gala, a rappelé que la promotion et la protection de tous les droits de l’homme doivent être guidées par les principes d’impartialité, d’objectivité et de non-sélectivité, ainsi que par l’esprit de dialogue et de coopération.
Le système aux Nations Unies, y compris le bureau du Haut-Commissariat, doit contribuer à résoudre cette question sur des bases objectives, impartiales et non discriminatoires, sinon il serait délégitimé, a-t-il assuré.
Le Bureau pourrait apporter une contribution plus importante en faveur de la réalisation du droit au développement; et rendre plus visible l’impact négatif des mesures coercitives unilatérales sur les droits de l’homme, lesquelles violent la Charte de l’ONU et le droit international.
Le diplomate cubain a rappelé comme un exemple évident le blocus imposé à son pays par les États-Unis.
Cette politique constitue une violation massive, flagrante et systématique des droits de l’homme des Cubains et nous empêche de disposer des ressources nécessaires pour continuer à avancer dans la promotion et la protection de ceux-ci, a-t-il souligné.
En outre, cela représente le principal obstacle au développement du pays caribéen, a déclaré Gala.
L’ambassadeur cubain a réitéré la volonté de son pays de continuer à renforcer la coopération traditionnelle avec ce bureau de l’ONU, tout en ratifiant son soutien au mandat du haut-Commissaire.
peo/livp/lam/ebr

EN CONTINU
notes connexes