dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Recrutement d’enfants pour la guerre au Soudan

Khartoum, 17 octobre (Prensa Latina) Des responsables des Nations Unies (ONU) ont mis en garde contre le risque de recrutement de mineurs par l’armée et les paramilitaires au Soudan.

La rapporteuse spéciale sur la traite des êtres humains, Siobhán Mullally, a déclaré que des enfants sans protection familiale et ceux qui vivent dans la pauvreté sont recrutés pour servir de soldats dans les combats, ce qui constitue une grave violation des droits de l’homme.
La détérioration de la situation humanitaire et le manque d’accès à la nourriture et aux autres services de base en font des cibles faciles pour le recrutement par les groupes armés, a-t-elle ajouté.
Mullally a également dénoncé l’enlèvement de filles à des fins d’exploitation sexuelle et a appelé à des mesures urgentes pour faire face à cette situation.
La guerre au Soudan a déjà fait plus de sept mille cinq cents morts, pour la plupart des civils, et environ sept millions de déplacés à l’intérieur du pays ou qui ont cherché refuge dans les pays voisins, notamment en Égypte et au Tchad.
Les affrontements ont éclaté le 15 avril dernier en raison de contradictions dans un processus d’intégration des Forces de soutien rapide, dirigées par Mohamed Hamdan Dagalo, vice-président du Conseil souverain de transition (CST), au sein des Forces armées, dont est à la tête le président du CST, Abdelfatá al Burhan.
Tous deux généraux, ils se disputent le contrôle du pays depuis le renversement en 2019 du président Omar al Bashir.
peo/mem/fvt

EN CONTINU
notes connexes