mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Proposition de mesures pour lutter contre la détention provisoire prolongée en Haïti

Port-au-Prince, 18 octobre (Prensa Latina) Le Collectif des avocats pour la défense des droits de l’homme (Caddho) a dénoncé aujourd’hui la fréquence croissante des décès de détenus en détention provisoire prolongée et a proposé des mesures pour les combattre.

Selon un rapport des Nations Unies, ce phénomène a entraîné une surpopulation carcérale, les détenus étant quatre fois plus nombreux que la capacité d’accueil réelle du système pénitentiaire.
Pour résoudre la problématique, Arnel Rémy, coordinateur du Caddho, propose de numériser le système judiciaire haïtien, et prie instamment les autorités politiques de se pencher sur la question des mandats des juges qui n’ont pas encore été renouvelés et de donner à l’administration pénitentiaire davantage de moyens pour contrôler les tribunaux.
Le juriste estime que ces propositions pourraient contribuer à mettre un terme aux vols répétés dans les parquets et à réduire la population carcérale.
Au début de ce mois, le Premier ministre, Ariel Henry, a reconnu l’urgence de lutter contre la détention préventive prolongée qui touche huit détenus sur dix.
Il a reconnu que les chiffres de ce phénomène restent trop élevés, malgré les efforts déployés pour atténuer ce grave problème.
peo/mem/Ane

EN CONTINU
notes connexes